Legion : Confrontation (1.07)

23 Mar 2017 à 18:30

Approchant de sa conclusion, il était temps pour Legion de fournir quelques explications. Cela compose d’ailleurs une grande partie de cet épisode 7 alors même que la confrontation entre Lenny et le groupe se jouent.

Après les évènements du précédent épisode, il devenait plus que nécessaire de fournir à David les clés pour qu’il puisse affronter sa Némésis. Si la problématique ne peut être abordée sous un plan esthétique, Noah Hawley et son équipe semblent être bien moins à l’aise quant à la manière de délivrer les informations.

Lorsque Cary vient chercher Syd et lui révéler toute la vérité sur ce qui se joue à l’intérieur de David, certaines réponses autour de l’identité du parasite nous sont simplement fournies sans état d’âme. On nous confirme ainsi qu’il s’agit bien du Shadow King aka Amahl Farouk. Cela est une sorte d’évidence pour Cary, et on peut se dire tant mieux pour lui. Tout ce que l’on peut faire est, comme à l’accoutumée, prendre les informations que l’on nous donne, les enregistrer et voir comment cela va influer sur le récit plus tard.

Dans le cas présent, le fait que Cary connaissance Farouk n’a pas son rôle à jouer. Il faut avant tout libérer tout le monde de l’emprise de Lenny, une mission qui se fait en compagnie d’Oliver Bird dont l’excentricité fait souffler un vent de fraicheur sur la série. En étant déconnecté de la réalité, Oliver aborde les évènements avec un certain laxisme ou détachement qui est presque dépaysant et fonctionne terriblement bien. En gros, il rend les choses qui l’entourent à la fois plus fun et un brin féérique.

En cette saison 1, Legion s’est régulièrement transformé en une forme d’exercice de style. Il n’y a pas un épisode qui ne comprend pas au moins un passage existant pour le pur effet esthétique. L’équipe créative met le paquet sur cet angle dans cet épisode avec plus ou moins de réussite.

On ne peut pas vraiment critiquer les effets visuels. La série est quoiqu’il arrive superbe à regarder et les choix sont inspirés. Cela sert-il toujours bien l’intrigue ? C’est plus à débattre.

L’esprit de David est alors presque un simple terrain de jeu pour multiplier les approches narratives et esthétiques. Emprisonné à la fin du précédent épisode, il doit maintenant réussir à se libérer par lui-même. Pour y parvenir, il est temps pour le personnage de faire le tri dans ce qu’il sait. Pour cela, David donne le jour à une version de lui avec un accent britannique – une manière sympathique de laisser Dan Stevens parler avec son véritable accent.

La séquence scolaire, dirons-nous, avec le tableau noir, possède un certain charme. Elle joue avec le symbolisme et l’image que l’on a de Charles Xavier alors que David tente de rationaliser les décisions de ses parents qui l’ont abandonné (notons que sa mère n’a vraiment pas d’importance dans cette histoire). Choisir la classe comme lieu n’est également pas hasardeux dans le sens où David est en apprentissage identitaire. Le but pour lui est mieux comprendre qui il est pour réussir à surmonter sa condition actuelle.

Cependant, on ne s’arrête pas là, vu que la confrontation avec Lenny/Shadow King sera abordée en partie comme un film muet. C’est à double tranchant, car si la tension sait être présente, sa durée et sa mise en scène si travaillée étouffent les véritables enjeux au point de lui enlever une part de son importance. Au fond, on ne peut qu’attendre de voir les personnages exécuter leurs tâches pour nous mener là où l’on sait que l’on doit arriver. Il n’y a même pas le temps après d’avoir le sentiment d’un semblant de victoire, les évènements s’enchainant pour que les dernières minutes puissent mettre en place la situation pour le final.

On ne s’étonnera pas que l’on ait à peine le temps de souffler, vu qu’il n’y a plus qu’un épisode. C’est presque regrettable au vu de l’impact psychologique que l’expérience a eu sur certains membres de l’équipe. Reste un épisode pour mettre le point final à cette saison 1 de Legion. Au moins, il faut reconnaitre qu’il est difficile de savoir exactement ce que Noah Hawley nous réserve pour ce dernier acte.

Tags : Legion moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link