Séries Autres séries L’Étoffe des héros Saison 1 : La Conquête de l’Espace version Disney+

L’Étoffe des héros Saison 1 : La Conquête de l’Espace version Disney+

  • par
  • 4 min read

The Right Stuff L Etoffe des heros - L'Étoffe des héros Saison 1 : La Conquête de l’Espace version Disney+

L’espace, l’ultime frontière. La série spatiale vient de connaitre une sorte de renouveau grâce aux services de streaming qui n’ont eu de cesse de vouloir explorer le genre à différentes sauces. Se mêlant à cette nouvelle conquête de l’espace, Disney+ a choisi de revisiter une page d’histoire avec une relecture de The Right Stuff, connu chez nous sous le titre L’Étoffe des Héros — série originellement développée pour National Geographic.

Livre de l’écrivain et chroniqueur Tom Wolfe ayant déjà connu une adaptation cinématographique— un classique du genre avec un casting de haute volée —, L’Étoffe des héros retrace l’épopée des pilotes d’essais américains d’après-guerre et des premiers vols spatiaux habités.

Plus spécifiquement, cette première saison de huit épisodes développée par le scénariste Mark Lafferty se propose de revenir sur les débuts du programme Mercury aux côtés des sept astronautes devenus en un instant des célébrités jusqu’au premier voyage dans l’espace effectué par Alan Shepard. L’aventure commence d’ailleurs par simplement éliminer Chuck Yeager de l’histoire — premier pilote à briser le mur du son, bien présent dans le livre et dans le film.

Cette version de L’Étoffe des héros choisit donc de se différencier en se tournant plus vers le soap au détriment de l’aventure spatiale. Et d’embrasser au passage un certain nombre de clichés pour bien faire les choses. D’une certaine façon, cette saison cherche à capter la normalité au milieu d’une situation qui était tout sauf normale, en quête de détails sur lesquels un film ne s’arrêterait pas, quitte à survoler les éléments plus connus qui font le sel de cette histoire.

L’équipe créative a également choisi de prendre son temps, ne couvrant pas l’intégralité du Programme Mercury au sein de cette première saison. Une décision qui parait être une opportunité pour couvrir cette page d’histoire dans les grandes largesses, en offrant à chacun la place qui lui revient de droit dès le départ — avec les informations complémentaires (ou des faits rectifiés) acquises au fil des années depuis la sortie du livre de Wolfe.

Mais non. Elle ne traite pas les astronautes à parts égales, au point qu’il est au départ difficile de bien identifier Scott Carpenter, Gus Grissom, Walter Schirra et Deke Slayton. Pire, la série passe à côté de moments percutants à force de les placer en arrière-plan en faveur des problèmes conjugaux de Gordon Cooper et surtout d’une rivalité entre Alan Shepard et John Glenn.

L’opposition Shepard/Glenn est l’angle autour duquel la saison se développe véritablement. Les scénaristes jouent avec les personnalités bien différentes des deux hommes, entre le womanizer tête brûlée Alan Shepard et le mari dévoué et droit dans ses bottes John Glenn. Les traits sont accentués pour renforcer la juxtaposition pour un résultat qui manque singulièrement de subtilité. Reste la performance des acteurs pour éviter certains excès, Jake McDorman délivrant une prestation plus qu’inspirée.

Dans tout cela, on est bien en droit de se demander ce que c’est que le « Right Stuff », ce truc en plus qu’il faut posséder, un ensemble d’éléments qui dépasse la palette des compétences. La série nous présente ces pilotes comme s’ils étaient juste les meilleurs, ce qui n’était pas forcément le cas ; et dans un contexte où tout est nouveau, ce n’est pas ça qui assure que les hommes ont le petit truc en plus. Au fond, la série L’Étoffe des héros ne se construit pas spécifiquement en cherchant à mettre cela en valeur. En ne trouvant pas un équilibre valable entre l’homme bourré de défauts (avec un égo massif) et l’astronaute qui fait vibrer l’Amérique et met des étoiles dans les yeux, on reste sur notre faim.

The Right Stuff/L’Étoffe des héros nous offre une saison à la lente mise en place, bien emballée, bien jouée, mais somme toute classique. Elle ne possède pas encore l’étoffe d’une série passionnée et passionnante.

51gxF6NOZjL. SL75  - L'Étoffe des héros Saison 1 : La Conquête de l’Espace version Disney+
Price: 38,90 €
small orange - L'Étoffe des héros Saison 1 : La Conquête de l’Espace version Disney+
Price Disclaimer