Aller au contenu
Séries Autres séries Men at Work – Pilot (1.01)

Men at Work – Pilot (1.01)

  • par
  • 3 min read

Men at Work 101 - Men at Work – Pilot (1.01)

Milo vient de se faire larguer par sa petite amie. Ses amis et collègues de travail tentent de lui remonter le moral alors que Milo doit donc accepter qu’une nouvelle phase de sa vie vient de commencer.

Nouvelle série TBS créée par Breckin Meyer, Men at Work suit 4 amis et collègues de travail qui navigue ainsi entre leur boulot dans un magazine et leurs vies sentimentales.

L’histoire commence quand Milo raconte sa rupture avec Lisa. Milo, c’est Danny Masterson, et il apparaît à côté de la plaque pendant une grosse partie du pilote, alors que ses amis brassent autant d’air qu’ils peuvent autour d’eux. James Lesure, Adam Busch et Michael Cassidy – dans la peau de Gibbs, Neal et Tyler – complètent donc le groupe, et ils cherchent plus ou moins à faire rire, même si cela ne fonctionne pas.

Le premier épisode de Men at Work n’est pas douloureux à regarder, ce qui est déjà cela de pris, mais il ne fait pas rire, ce qui est toujours embêtant pour une sitcom. La plupart des scènes ne semblent pas franchement naturelles, et c’est encore pire quand la caméra est tournée vers Milo, le moins énergique de tous. Malheureusement, c’est le personnage central du show.

Malgré le fait que la série se repose l’un des concepts les plus basiques de la télévision, elle parait avoir de grandes difficultés à crédibiliser ce qu’elle met en images. En somme, il s’agit de suivre la vie de cette bande de potes, mais il faut rendre les situations les plus plates un minimum dynamique et c’est là que ça casse.

James Lesure et Michael Cassidy incarnent deux célibataires et sont sur la même note pendant toute la durée du pilote. Adam Busch campe quant à lui le seul personnage qui a une petite amie et il se retrouve déjà avec une storyline qui ne devrait voir le jour que bien des saisons plus tard, pour boucher un épisode.

Au moins, le show réussit plus ou moins à légitimer le fait qu’ils sont amis, cela ne parait pas tirer par les cheveux. Cependant, cela ne va certainement pas compenser pour le fait qu’aucun d’eux n’apparaît réellement intéressant.

Autant dire que cela ne démarre pas fort. Il n’y a pas de raison de tourner autour du pot trop longtemps, il n’y a pas grand-chose à dire de ce pilote de Men at Work qui, si on doit regarder du côté positif, arrive à faire sourire à une ou deux reprises.