Mindhunter Saison 2 : De la théorie à la pratique

27 Août 2019 à 14:00

Pratiquement deux ans se sont écoulés depuis la fin de la première saison de Mindhunter. La série produite par David Fincher est donc de retour sur Netflix et reprend exactement là où elle s’était arrêtée comme si c’était hier que nous laissions Holden Ford (Jonathan Groff) s’écrouler suite à sa dernière rencontre avec le tueur Ed Kemper (Cameron Britton).

Les choses ont cependant bien changé durant l’absence de la série. Par exemple, l’équipe scénaristique a été remplacée et c’est probablement pour cela que le season premiere cherche avant toute chose à régler rapidement les problèmes de Ford et à bousculer la dynamique au sein du FBI.

Ainsi, cette saison 2 de Mindhunter se présente comme devant être celle de la confirmation. Le travail effectué en saison 1 avec l’établissement de cette nouvelle division au sein du FBI qui étudie le comportement des tueurs en série dans le but de comprendre leurs cibles est terminé. À présent, il faut que Bill Tench (Holt McCallany), Holden Ford et Wendy Carr (Anna Torv) prouvent que leur travail peut donner de véritables résultats, ce qui ne plait pas à Wendy qui veut avant tout suivre le protocole d’étude qui a été établi.

Cela parait être contreproductif de sa part, au point de départ. Néanmoins, plus cette saison avance et plus l’approche de Wendy semble être la bonne.

Ce qui sépara immédiatement Mindhunter des autres séries de son genre n’était pas tant son côté historique que ses scènes d’interviews avec les tueurs. Elles sont simplement fascinantes, terriblement captivantes, imprévisibles et souvent terrifiantes. La série excelle quand il est juste question de mettre Bill et Holden dans une salle face à un meurtrier. L’épisode 2 de cette saison 2 le rappelle à l’aide d’une rencontre entre les agents du FBI et David Berkowitz (Oliver Cooper), le fameux « Son of Sam ». Au moment où Holden pousse son interlocuteur à arrêter de se cacher derrière ses mensonges, c’est une nouvelle invitation dans la tête d’un tueur qui nous est offerte.

Le souci est que les scénaristes ne sont visiblement pas très intéressés par explorer cet angle plus longuement. Certes, on nous livrera finalement Charles Manson (Damon Herriman), mais celui-ci est surtout là pour nous parler de Bill et des problèmes que celui-ci rencontre avec son fils.

En effet, cette saison, la famille de Bill est développée à travers une tragédie. Son fils assiste à la mort d’un autre enfant et cela soulève beaucoup de questions, notamment sur ce qui peut modeler une personne à devenir un tueur. Il est difficile de passer à côté de la thématique tellement son exposition manque cruellement de finesse.

Ce n’est pas la seule chose qui nous tient éloignés des tueurs en série. Une partie de la saison se déroule à Atlanta où Holden tente de pousser la police à suivre ses idées pour stopper un meurtrier qui sème derrière lui les cadavres d’enfants afro-américains. Si Holden est souvent accusé d’être incapable de voir autre chose que sa propre perspective, passant ainsi à côté d’une grande partie de la tension raciale qui affecte l’investigation, il n’est pas le seul à souffrir de cela.

Les scénaristes de cette saison 2 perdent de vue ce qui rendait Mindhunter si unique dans son écriture. L’affaire à Atlanta a été critique pour le développement de l’unité du FBI, mais son traitement est répétitif et limité, restreint par des storylines secondaires trop encombrantes (l’histoire de Bill et une nouvelle romance pour Wendy principalement). La seconde moitié de ces 9 épisodes n’arrive pas à maintenir l’originalité du show intact, transformant l’ensemble en un ersatz de True Detective. Comme celle-ci, la réalisation joue un rôle primordial pour nous immerger dans le récit et le travail de David Fincher, Andrew Dominik et Carl Franklin ne défaillit certainement pas. Néanmoins, leur talent pour créer des ambiances étouffantes n’est pas toujours suffisant pour nous tenir sur nos gardes.

En bout de course, cette saison 2 de Mindhunter reprend l’approche originale de la première saison et l’abandonne progressivement pour nous livrer un thriller qui reste efficace et bien emballé, mais qui est juste plus générique qu’il n’aurait dû le devenir. On peut espérer que, si saison 3 il y a, on retournera vraiment vers ce qui était frais et différent au point de départ, l’étude des tueurs en série. Pour la capture, il y a bien d’autres shows qui l’ont déjà très bien fait – et si l’on pouvait laisser la famille de Bill un peu tranquille également, cela ne serait pas un mal.

Mindhunter
List Price: EUR 19,95
Price: EUR 19,95
Price Disclaimer
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link