New Girl a prouvé qu’elle pouvait s’en sortir sans Zooey Deschanel

4 Mai 2016 à 12:30

new girl saison 5 megan fox - New Girl a prouvé qu’elle pouvait s’en sortir sans Zooey Deschanel

New Girl repose depuis ses débuts sur Zooey Deschanel et sur son créneau en tant qu’actrice : la Manic Pixie Dream Girl, ce fantasme cinématographique d’une fille excentrique avec un charme irrésistible. C’est l’irruption de son personnage Jess, variation d’un même rôle que Zooey construit dans ses films, dans une colocation exclusivement masculine qui fait le point de départ du show.

Pourtant, Jess est loin d’être un fantasme pour les garçons. Au contraire, ses étranges habitudes la font passer pour la bonne copine. Son rôle reste cependant central puisque c’est elle, la New Girl. Mais au fil des saisons, Nick, Schmidt et Winston ont pris de plus en plus d’importance, devenant aussi essentiels à la série qu’elle l’est. Une synergie de groupe s’est établi entre les colocataires, et il est devenu difficile d’imaginer le show sans un de ses composants élémentaires, encore moins sa tête d’affiche qui fait le contrepoint féminin dans cette bande de trentenaires.

C’est pourtant le défi qu’ont dû relever les scénaristes à l’approche de la saison 5 de New Girl quand Zooey Deschanel a annoncé être enceinte. Si l’intégration de cette grossesse aux intrigues de la série n’était clairement pas envisageable – peu de place pour une telle intrigue dans l’évolution des personnages –, il a fallu trouver une solution pour pallier cette absence. La réponse sera Megan Fox, remplaçante durant 5 des 6 épisodes où Zooey sera en congé maternité.

Elle incarne alors Reagan, une commerciale en latence à Los Angeles. Suite au départ de Jess réquisitionnée en tant que jurée, elle intègre la colocation pour un mois et attire l’attention des garçons. Sa plastique de rêve, son détachement face aux avances de Nick et Winston (Schmidt étant occupé par son mariage avec Cece), son humour sec : Reagan prend rapidement ses quartiers dans l’appartement.

Plus qu’un retour au postulat de départ de la série – une New Girl arrivant au milieu de mecs vivant ensemble – c’est son exact opposé qui fait tout le sel du personnage. Reagan est abrupte, dure, asociale, distante et pourtant fascinante. Son physique n’est qu’une façade cachant une personne qui se révèlera attachante et qui parvient à développer des relations sincères avec ses nouveaux amis. Son passage furtif, provisoire ne sera pas passé inaperçu, et ce pour de bonnes raisons.

Aux premiers abords, un choix douteux de casting. Megan Fox n’est pas réputée pour être une excellente actrice, encore moins reconnue pour ses talents comiques. Force est de constater qu’elle s’en sort extrêmement bien. Jouant constamment avec son apparence par une approche glaciale, elle réussit à donner rapidement corps à des liens crédibles avec Nick et Winston, s’insérant parfaitement bien dans la distribution principale. Mis à part la couleur de cheveux, rien ne rapproche Megan et Zooey et pourtant, la première enfile les chaussures de la seconde à merveille.

On regrette alors son départ tant elle a fait souffler un vent de fraîcheur sur New Girl. Jess commence sérieusement à tourner en rond et son absence le prouve d’autant plus que cela renouvelle les intrigues, l’humour et l’intérêt de la série. Enfermée dans ses bizarreries, elle peine à suivre la marche en avant de ses amis et à garder le tempo comique qu’elle avait à ses débuts. L’introduction d’une New Girl par Reagan laisse entrevoir une alternative à un départ définitif, un remplacement qui se révèlerait possible et surtout viable. New Girl retrouve un second souffle en sa présence, bouleversant les dynamiques et le côté « installé » des relations entre les personnages.

Le constat est d’autant plus vrai que le retour de Zooey Deschanel affaiblit quelque peu la qualité de cette cinquième saison, enchaînant les excellents épisodes avec Megan Fox par des plus faibles, quoique restant honorables grâce aux saillies de Winston ou à la préparation du mariage de Schmidt.

En voulant parer aux aléas de la production d’une série, New Girl a prouvé qu’elle pouvait s’en sortir sans sa figure centrale. Mieux que cela, elle trouve un regain de qualité dans cet ajout heureux, s’offrant une parenthèse dorée où se renouvellent les dynamiques et l’humour d’une comédie qui ronronnait depuis quelque temps. Cependant, le retour de Jess tend à atténuer ces changements et même si la série reste drôle, on est en droit de se demander si une transformation radicale ne serait pas la voie vers un renouveau inespéré.

Tags : New Girl moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires