Once Upon a Time : Une difficile enfance (6.16)

once upon a time saison 6 episode 16 - Once Upon a Time : Une difficile enfance (6.16)

L’avenir de Once Upon a Time est incertain et peut très bien nous conduire à une annulation ou à un reboot pour une saison 7. Depuis le retour de la série pour sa seconde partie de saison, l’équipe créative se prépare pour toute éventualité et cet épisode 16 installe explicitement les enjeux pour le dernier arc.

Contre toute attente, The Black Fairy se révèle être une adversaire de taille. Son introduction en première partie de saison laissait supposer qu’on allait la revoir — on n’engage pas Jaime Murray dans une série de genre pour juste une scène ! Cependant, cela ne signifiait pas que cela serait intéressant ou pertinent.

Once Upon a Time a définitivement retrouvé des couleurs depuis son retour, et l’approche d’une conclusion redonne un nouveau souffle à la série et aux scénaristes. Quoi qu’il arrive, il s’agit bel et bien d’écrire le dernier chapitre. Si la série devait se continuer, elle se ferait apparemment sans un certain nombre de personnages et il est donc question de tout mettre en place pour que le récit puisse aller dans cette direction.

On n’évite pas quelques écueils comme le développement d’une rivalité familiale, avec d’un côté les Charmings et de l’autre les Rumple. C’est un brin ridicule de les voir se faire des menaces, alors qu’ils devraient allier leurs forces de manière stratégique. Les émotions sont à leur maximum dans une situation qu’aucun d’eux ne cerne vraiment.

Car jusque-là, Gideon a été présenté comme un rival prêt à tout pour toucher à son but. Sa quête pour tuer Emma manquait singulièrement de relief et semblait juste sorti de nulle part. Il était temps pour l’équipe créative de solidifier les bases de leur intrigue, quitte à réorienter certains faits.

Les flashbacks explorent l’enfance de Gideon aux côtés d’une Black Fairy qui l’a à l’évidence choisie pour ses liens familiaux. Kidnapping et exploitation d’enfants dans la mine sont donc son créneau. Si Once Upon a Time ne va pas plonger dans les horreurs de ce que cela implique, la série utilise tout de même ce contexte pour dresser un portrait macabre de sa nouvelle vilaine.

À l’image de Lana Parrilla en Evil Queen, Jaime Murray utilise également son sourire pour multiplier les ambivalences entre l’image esthétique du personnage et ses intentions. La costumière a sauté sur ce nouveau défi avec un certain plaisir, à l’évidence, car il est difficile de détourner les yeux du personnage.

S’il est regrettable que les scénaristes soient toujours à se débattre avec cette notion d’héroïsme que l’on peut également blâmer pour avoir créé des traumatismes chez Gideon, ce dernier occupe une place plus compliquée et plus intéressante que ce que la série avait laissée supposer jusque-là. Découvrir sa relation avec la Black Fairy et ce qui le pousse à agir permet de donner enfin une dimension au personnage qui lui manquait terriblement à ce jour.

Preuve que Once Upon a Time sait où elle va, les évènements s’articulent avec une certaine fluidité, que l’on se trouve à Storybrooke ou non. Les différentes storylines possèdent chacune un attrait presque inattendu. Le périple de Hook pour retourner auprès d’Emma le met sur la route d’une ancienne connaissance avant de le conduire dans un territoire familier. C’est donc de nouveau le moment de revisiter une page de l’histoire, mais cela semble étrangement approprié et inspiré. Les scénaristes affirment clairement une volonté de revisiter le passé, voir même de revenir aux origines de la série présentement avec la Dark Curse. Difficile de mesurer l’utilité d’une telle manœuvre pour le moment, outre cette habitude de toujours tout connecter étroitement.

De même, le statut d’auteur de Henry revient sur les devants pour nous expliciter que le dernier chapitre est en train de s’écrire, alors que Regina cherche encore comment briser la malédiction touchant les Charming. Quitte à ne pas faire dans la subtilité, autant utiliser des éléments mythologiques comme le livre et l’auteur. Peut-être Henry finira-t-il même par jouer un véritable rôle dans la conclusion ?

Au final, cet épisode 16 de Once Upon a Time saison 6 installe les enjeux pour le dernier arc de cette saison, et peut-être tout simplement série. Plus que les personnages, c’est définitivement la série qui cherche à compléter son arc de rédemption après une première partie loin d’être inspirée. Avec les yeux rivés vers un possible final, l’équipe créative a retrouvé une énergie narrative, parvient enfin à donner à la situation de Gideon un intérêt et installe une méchante crédible pour ce qui est présenté comme l’ultime combat d’Emma en tant que Sauveuse.

Tags : Once Upon a Time moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires