Outlander Saison 5 Episodes 3 à 5 : Ça repart et ça revient…

18 Mar 2020 à 12:00

outlander saison 5 episode 5 - Outlander Saison 5 Episodes 3 à 5 : Ça repart et ça revient…

Malheureusement pour Outlander, les saisons se succèdent… et se ressemblent un peu. Après une introduction réussie, nous avons encore droit à la séparation des personnages et à la scission de l’intrigue principale en plusieurs sous-intrigues plus ou moins passionnantes qui ne manqueront pas de se recouper à nouveau dans le dernier tiers de l’année.

C’est ainsi que Jamie (Sam Heughan) et Roger (Richard Rankin) partent en chasse des regulators, laissant Brianna (Sophie Skelton), le petit Jemmy et une bonne partie de la bande à Fraser’s Ridge. La surprise vient du fait que Claire (Caitriona Balfe) accompagne son mari — et fait le choix discutable de laisser sa fille et son petit-fils sans protection à une époque douteuse — en tant qu’assistance médicale. Après avoir été laissée de côté la saison passée, c’est intéressant de voir le scénario la remettre sur le devant de la scène non pas par ses connexions avec les autres protagonistes, mais bien grâce à ses compétences.

Ces trois épisodes sont très différents, mais forment un arc complet pour ce qui est de la première aventure des hommes de Jamie à la poursuite de Murtagh (Duncan Lacroix). On en ressort cependant avec l’impression étrange d’une certaine vacuité et de beaucoup de lenteur, malgré une densité thématique importante.

Le troisième épisode bien nommé « Free Will » se transforme rapidement en huis clos, plongeant Jamie et Claire dans la maison des horreurs au chevet d’une femme en couche, maltraitée et profondément traumatisée ainsi que de son bourreau de mari entre la vie et la mort, quoi que plus proche de la deuxième extrémité. Si d’un point de vue narratif cette sous-intrigue ne sert absolument à rien, la seule répercussion éventuelle étant balayée d’un revers de main à l’épisode suivant, elle a le mérite d’habilement soulever un certain nombre de questionnements moraux et éthiques qui nous en apprennent davantage sur l’époque et sur nos héros.

L’intrigue redécolle lors de l’arrivée des troupes à Brownsville, une charmante ville de Caroline du Nord qui saura vous déduire de par son malaise ambiant, sa misogynie et sa violence banalisée. Ce nouveau terrain de jeu est immédiatement présenté comme un lieu important pour la suite de la saison. Les décors sont très réussis, et le travail des figurants donne réellement corps à l’endroit qu’on a à la fois peur et hâte de découvrir.

On assiste à l’une des premières confrontations de la saison entre Jamie et les regulators qui menacent de réellement dégénérer. Cependant bien que la tension monte, l’altercation reste plutôt cordiale et est polluée par des histoires annexes. Si les histoires de cœurs de Isaiah et Alicia sont touchantes et non sans rappeler les débuts de Claire et Jamie, on arrive à un stade de la saison où cela déséquilibre l’ensemble narratif déjà bancal.

Comme l’an passé, Outlander gère difficilement l’évolution de deux intrigues parallèles, celle de Brianna est ici traitée avec un peu trop de légèreté. Son stress post-traumatique est évoqué maladroitement, et nous avons le droit à un échange étrange avec Marsali (Lauren Lyle), pas aussi poignant qu’il aurait dû. Il faudra attendre le retour de Roger pour donner un peu de substance à tout ça et se rappeler du danger latent que représente Bonnet (Edward Speleers).

Roger est moins mis en avant, mais évolue de façon régulière et intéressante. Toujours aussi peu à l’aise dans cette époque, il doit maintenant vivre avec sa nouvelle condition de soldat qui va à l’encontre de tous ses principes. Son mal-être n’est qu’amplifié par ses doutes visiblement pas si profondément enfouis vis-à-vis de Brianna et de sa paternité. Il poursuit doucement, mais sûrement sa rédemption et s’impose comme un des personnages les plus complexes et intéressants d »Outlander.

L’épisode 5 « Perpetual adoration » renvoie tous les personnages à l’envoyeur, mais change la donne en faisant commettre à Jamie un acte moralement répréhensible qui impactera pour sûr son personnage et le cours de l’histoire à venir. Après deux épisodes relativement lents, ce dernier passe la seconde et permet enfin de voir se dessiner la suite des événements.

La tension grimpe, mais la saison a pour l’instant du mal à la contenir, noyé entre des intrigues secondaires et tertiaires qui diluent l’effet. Le potentiel est néanmoins bien présent et la série continue de briller ponctuellement avec des scènes d’une incroyable justesse, notamment entre Claire et Jamie qui démontrent une nouvelle fois leurs talents d’acteurs.

On retiendra également l’arrivée du sidekick le plus mignon de ce début d’année 2020, une boule de poils ronronnante planquée dans la veste de Jamie. La semaine prochaine s’ouvrira avec le mariage de Jocasta (Maria Doyle Kennedy), événement qui devrait ramener un bon paquet de personnages emblématiques, mais qui a peu de chances de se dérouler sans encombre. La réponse bientôt, en attendant prenez soin de vous !

Tags : Outlander moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires