Power : Retour sur la saga de Ghost, un criminel pas comme les autres

26 Août 2020 à 13:00

Power Saison 6 Partie 2 Ghost Tommy - Power : Retour sur la saga de Ghost, un criminel pas comme les autres

PeakTV - Power : Retour sur la saga de Ghost, un criminel pas comme les autres À l’ère du Peak TV, Critictoo se lance dans un challenge « 52 semaines, 52 séries » en proposant une fois par semaine un retour sur une série terminée.

Tout juste quelques mois après la conclusion de la sixième et ultime saison de Power, Starz lance le premier d’une longue série de spin-offs. Il était difficile d’imaginer au début de l’été 2014 que cette série criminelle de Courtney A. Kemp et produite par le rappeur 50 Cent allait devenir un tel succès que la chaine — qui se cherchait encore créativement parlant — en ferait le point de départ d’une franchise massive.

Quand tout commença, Power pouvait être décrite comme un thriller sexy. L’histoire se centrait sur James St. Patrick (Omari Hardwick), un homme d’affaires qui ouvrait son club de nuit dans l’espoir de trouver un succès suffisant qu’il pourrait quitter son autre carrière. Il était en effet « Ghost », le plus gros distributeur de drogues de New York, travaillant avec son meilleur ami, Tommy Egan (Joseph Sikora). Les plans de James n’étaient pas du goût de tout le monde, mais personne ne pensait vraiment qu’il était déterminé à laisser derrière lui sa vie criminelle. Cependant, quand il reconnecte avec Angela Valdes (Lela Loren), son amour de jeunesse qui avait à présent une carrière au bureau du procureur fédéral, James est plus motivé que jamais à tourner la page.

Héritant un défaut des séries du câble des années 2000, Power débutait avec trop de scènes de sexe qui ne servaient à rien et d’indécisions concernant l’histoire à raconter. Peut-être que cela était dû au fait que Courtney A. Kemp travaillait auparavant sur des séries procedural de networks ou que Starz avait des exigences particulières. Quoi qu’il en soit, la première saison souffre d’errances, cherchant plus à montrer qu’il s’agit d’une série pour adulte qu’à révéler l’étendue de son potentiel dramatique. Pourtant, c’est bien dans ce registre que cette saga criminelle va exploser.

À la fin de la saison 1, la série était enfin arrivée au point où elle aurait dû commencer. La montée en puissance fut lente, mais elle ne flancha pas par la suite. Power continua alors sur sa lancée jusqu’au bout de sa déstabilisante saison 6.

Progressivement, l’intrigue s’étoffa s’articulant autour de la relation fraternelle volatile entre Ghost et Tommy. Ensemble, ils étaient impossibles à stopper. Même Felipe Lobos (Enrique Murciano), leur fournisseur instable et ultra-violent, n’était vraiment qu’un obstacle sur leur chemin. Ceux qui le suivirent se révélèrent par ailleurs pire que lui, que ce soit au niveau de la violence ou de leurs demandes en tout genre, mais quand les deux amis travaillaient à l’unisson, ils pouvaient les gérer sans problème. Le souci est que James voulait laisser Ghost derrière lui pour devenir légitime et son obstination va semer le chaos dans son sillage.

La dualité entre ces deux rôles, James l’honnête homme d’affaires et Ghost le puissant dealer, fut alors explorée en profondeur, Power ne se contentant pas de nous raconter une banale histoire de criminels new-yorkais devant se montrer plus malins que la police et leurs concurrents. Certes, c’est ce qui sert de fil rouge narratif, mais la série est vraiment à propos d’oppositions, celles qui définissent toutes les facettes de la vie de James St Patrick. Sa vision du travail contre celle de Tommy ; son amour pour sa femme Tasha St Patrick (Naturi Naughton) contre celui pour Angela ; ses ambitions pour son fil Tariq (Michael Rainey Jr.) contre celles de ce dernier ; son rêve de légitimité contre son succès dans l’illégalité… Derrière tout cela se cache un homme en guerre contre lui-même, mais plus on explore ce conflit interne et plus s’affirme un égo en constante expansion qui le rend toujours plus aveugle.

Chaque saison de Power joua d’une manière ou d’une autre avec la potentielle chute de Ghost, même si cela apparait à chaque fois impossible. Il est simplement plus malin que tout le monde, et il le sait. Face à lui, Tommy — avec son comportement erratique, impulsif et violent — semble également être continuellement sur le point de tomber pour ses crimes. Pourtant, l’un comme l’autre, dans la gloire et la souffrance, poursuit sa route. La différence est que Ghost perd progressivement de vue ce qui compte, là où Tommy s’attache à tout ce qui est important.

C’est à ce niveau que la série trouve sa plus grande opposition qui, pendant plusieurs saisons, nous laissa dans l’expectative. Ils vont s’aider et s’affronter, se soutenir et se trahir. L’enjeu de l’histoire est jusqu’au bout leur existence même. Vont-ils survivre et prospérer ensemble ou séparément ? Vont-ils s’entre-tuer ou se sauver ? Alors que leurs ennemis ne cessent de se multiplier et que les erreurs de leurs vies privées précipitent leur vie professionnelle dans le chaos, nous restons happés par cette incertitude que chaque saison ne fait qu’amplifier.

En dépassant ses premières errances, Power s’est imposée comme n’étant pas un show glamourisant les succès d’un puissant dealer de drogues new-yorkais, mais bien comme un thriller imprévisible alimenté par une relation fraternelle sans pareil. Si la série a régulièrement souffert d’un manque de finesse dans son écriture, elle a toujours compensé avec ses personnages complexes qui s’aiment avec autant de force et sont capables de se détester. Elle s’est alors surtout affirmée comme étant une saga familiale atypique, comme toutes les bonnes histoires de ce genre.


La franchise continue donc de s’étendre à présent dans Power Book II: Ghost sur Starzplay dès ce dimanche 6 septembre 2020.

Tags : Power moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires