Séries Autres séries Primeval: New World – The New World (1.01 – Pilote)

Primeval: New World – The New World (1.01 – Pilote)

Primeval new world 1x01 - Primeval: New World - The New World (1.01 - Pilote)

À Vancouver, Evan Cross traque des anomalies magnétiques, mais ne parvient pas à ses fins. Quand un dinosaure attaque quelqu’un à Stanley Park, il approche de son but. Connor Temple le surveille et attend le moment opportun pour pénétrer dans son laboratoire afin de récupérer quelque chose.

Alors que Primeval semble être arrivée à son terme en Angleterre, un spin-off apparait au Canada. Primeval: New World reprend ainsi le concept, mais pas nécessairement la continuité du show d’origine. En fait, il est un peu difficile de savoir quel sera le rôle de Connor dans l’histoire, étant donné qu’il est le seul personnage de la série originale à faire le voyage.

Il est donc nécessaire de se familiariser avec de nouveaux protagonistes qui s’apprêtent à courir après les dinosaures qui sortent des anomalies.

Tout commence avec Evan Cross, un inventeur, semble-t-il, son activité professionnelle n’étant pas spécialement exploitée, mais il a les moyens d’entretenir une petite équipe pour chasser des perturbations magnétiques. Pour faire simple, avec la backstory qui est mise en avant à la fin de ce pilote, il a tout du Nick Cutter 2.0. Ceux qui l’entourent sont relativement stéréotypés et unidimensionnels, chacun devant remplir une fonction qui n’est pas toujours très claire jusque-là. Il y a également Dylan Weir qui les rejoint à mi-parcours et qui travaille en collaboration avec les forces de police locale pour traiter les attaques d’animaux sauvages – elle va donc avoir de quoi s’occuper avec les dinosaures.

Tout ce petit monde s’active à comprendre ce qui se passe. Un passage obligé pour permettre à tous ceux qui ne connaissent pas déjà Primeval d’apprendre à se familiariser avec le concept. Malheureusement, quand on fait partie de ceux qui ont vu au moins un épisode de la série originale, toute cette introduction est relativement plate et même ennuyeuse par moment. Il faut dire que les personnages ne se présentent pas immédiatement comme ayant un potentiel réel, pour certains, il est probable que ça sera toujours le cas en fin de saison.

Au milieu de ça, on trouve tout de même de quoi être intrigué grâce à Connor. Il est clairement là pour poser les bases d’une nouvelle mythologie, mais il est totalement sous-exploité. Il est facile de comprendre que son rôle devait rester secondaire de façon à ce que le show s’impose de lui-même, par contre, il aurait été sympathique qu’un clin d’œil plus notable soit fait en direction de ceux qui le connaissaient.

Bref, Primeval: New World commence de manière relativement conventionnelle et sans réellement montrer beaucoup d’ambitions. À la base, Primeval ne fait pas partie du fleuron de la production britannique, mais il semble que son spin-off ne compte pas véritablement remonter la barre. Il y a tout de même de quoi fournir un divertissement honorable, à défaut de plus, du moins, si la mythologie est suffisamment bien exploitée pour éviter l’épuisement trop rapide.

Étiquettes: