Scandal – The Price of Free and Fair Elections (3.18 – fin de saison)

19 Avr 2014 à 18:41

Scandal saison 3x18 - Scandal – The Price of Free and Fair Elections (3.18 – fin de saison)

Alors que l’attentat lors de l’enterrement du Sénateur Hightower vient juste de se produire, les crises s’enchainent les unes à la suite des autres et l’issue des élections présidentielles semble de plus en plus incertaine. Les évènements de ces derniers mois poussent Olivia à prendre une décision qui pourrait changer sa vie et celle de ceux qui l’entourent.

Après une saison à s’être acharnés sur leur héroïne, les scénaristes de Scandal décident tout simplement de l’achever. Son « white hat » a définitivement pris feu et à l’issue de cette troisième saison, il n’en reste plus que des cendres. Si à priori Olivia devrait malgré tout passer un été plutôt agréable, la rentrée s’annonce d’ores et déjà chargée. Et si la saison 3 nous a montré une Miss Pope au bord du précipice un peu trop souvent, la saison 4 devra lui redonner foi afin de ne pas tourner en rond. Comme cela a déjà pu être précisé ici, la grossesse de Kerry Washington a certainement joué pour beaucoup dans l’évolution donnée à son personnage et au second arc narratif.

Il n’y a en tout cas rien d’étonnant dans une série comme Scandal à voir Pope & Associés fermer boutique. Scandal n’est pas la première à s’essayer à cet exercice. Dans de nombreux shows, il s’agit d’une étape obligatoire qui voit le héros ou l’héroïne « raccrocher sa blouse » de manière temporaire. Hélas la plupart du temps, ces changements n’interviennent que pour une durée limitée avant un retour à la normale. Ils ont néanmoins le mérite d’offrir une sorte de renouveau éphémère au show en cassant une routine qui s’installe indéniablement.

À la Maison Blanche, l’heure est à la grimace, à la révélation et au deuil. Après les évènements de ce season finale, le Vermont qui semblait déjà loin, s’éloigne encore plus. Fitz et Mellie doivent gérer ensemble les retombées des évènements dramatiques qui les auront frappés dans le passé et dans le présent. Après trois saisons à avoir écarté toute possibilité de rapprochement entre les deux époux jusqu’au point de les faire se haïr, il semblerait que les malheurs qui les entourent signent leur rapprochement futur. Attention, peut-être pas au point d’en faire un couple au sens strict du terme, mais leur relation a pris un tournant décisif et nous devrions les retrouver soudés telle une vraie équipe.

Du côté de Huck et Quinn, il n’y a plus à tergiverser. Charlie est définitivement hors-jeu et semble, de façon surprenante, plutôt bien réagir. Le travail effectué sur la relation des deux amis/amants a été réalisé sur la longueur. Le chemin a été long, mais soigné. Huck est resté fidèle à lui-même et a entrainé Quinn avec lui dans sa folie. Alors que la fin de saison laissait entrapercevoir la lumière au bout du tunnel pour ces deux-là, le chemin vers leur bonheur s’annonce encore semé d’embuches.

Cette saison, en dehors d’Abby et de David, presque chacun a eu droit à son développement personnel. Huck a été légèrement mis en retrait, ce qui a permis à Quinn d’être mise plus en avant par rapport à son partenaire. Harrison a connu sa première implication dans une intrigue de premier plan, mais les récents agissements de son interprète pourraient venir remettre en cause sa place au sein de la série. Après tout, les shows de Miss Rhimes sont aussi connus pour leurs scandales en coulisses et les évictions/désertions de leurs acteurs. Cyrus aura évolué sans évoluer. Fitz et Olivia auront sombré pour de nombreuses raisons, tout comme Mellie qui ressort comme l’une des grandes gagnantes de cette troisième saison. Je terminerai sur le cas des parents Pope. Ces derniers absents lors des deux premières années de la série, ont été omniprésents tout au long de ces dix-huit épisodes. Un peu trop unidimensionnels à mon sens, ils ne peuvent être définis que par un seul mot, celui de MONSTRE. Il n’y en pas eu un pour sauver l’autre et finalement Olivia s’en sort bien. Elle aurait pu elle aussi être désaxée.

Au final, avec The Price of Free and Fair Elections, Scandal clôt de manière parfaite une troisième saison qui aura su se montrer d’un niveau équivalent à celui de la seconde, c’est-à-dire efficace et jouissive. Scandal a une tendance indéniable à être « jump the shark », mais cela fait sans conteste partie de son identité ; une fois ce principe intégré et accepté, il n’y a rien qui ne puisse venir gâcher son plaisir devant ces quarante minutes hebdomadaires de pur délice !

Désormais, avec une équipe de gladiateurs à terre, une présidence qui s’annonce difficile et des parents dérangés, Olivia ne chômera pas l’année prochaine. Et tout ça se déroulera sous nos yeux, pour le meilleur et… pour le meilleur ! Car oui l’équipe de Madame Rhimes a su le démontrer depuis deux ans, elle sait ce qu’elle fait. Et après deux saisons tonitruantes, Scandal est encore loin d’avoir montré ses limites et a le potentiel pour nous offrir un triplé gagnant avec sa quatrième saison.

Tags : Scandal moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires