Aller au contenu
Séries Autres séries Star Trek Discovery : Les signaux lumineux (2.03)

Star Trek Discovery : Les signaux lumineux (2.03)

Star Trek Discovery Saison 2 Episode 3 - Star Trek Discovery : Les signaux lumineux (2.03)

Cette saison 2 de Star Trek Discovery s’est ouverte avec des épisodes qui montraient une certaine volonté de l’équipe créative de s’éloigner de la tonalité de la saison 1. Cela change légèrement ici, puisque ce troisième épisode s’occupe en partie de revenir sur des personnages laissés en suspens.

On peut donc reconnecter avec Tyler/Voq et L’Rell qui tentent de maintenir l’empire klingon unifié. Ce n’est pas une tâche aisée et l’on se retrouve plongé dans un mélange de doutes, d’indécisions, de trahisons et de révélations. Le tout étant assez peu enthousiasmant, jusqu’à ce que Philippa Georgiou apparaisse pour planter les graines de son futur spin-off.

Le souci avec les Klingons est que les scénaristes ont toujours assumé que Voq et L’Rell étaient plus intéressants qu’ils ne l’étaient réellement. C’est un problème qui a fini par affecter grandement Tyler au point que le départ de son personnage à la fin de la saison 1 était en quelque sorte un soulagement. Son retour n’est donc pas vraiment une raison de s’enthousiasmer, en particulier parce qu’il est encore prisonnier entre ses deux personnalités qui font de lui un poids lourd à trainer.

Heureusement donc que l’impératrice Philippa Georgiou refait elle aussi surface. Elle sort un peu de nulle part pour jouer à l’espionne à la solde de la fédération, mais ses quelques minutes à l’écran au sein de l’empire klingon désamorcent une intrigue qui partait vraiment mal.

On peut ainsi espérer que cette saison 2 de Star Trek Discovery offrira plus de choses à Georgiou et moins aux Klingons par la suite.

Autre storyline qui fait bien de ne pas trop s’éterniser, celle des visions de Tilly introduites dans le précédent épisode. Elle trouve en effet une résolution partielle à la fin de cet épisode et il était temps, car cela fut presque trop long à venir. L’idée semble surtout d’ouvrir la voie vers une histoire plus grande qui, heureusement, impliquera Stamets.

Tout ceci n’est donc pas très passionnant et, pour compenser, nous avons une réunion de famille entre Michael et sa mère. Amanda Grayson est un personnage qui a été négligé jusque-là, mais il semble que cela soit en passe de changer. Néanmoins, parler autant de Spock et ne pas le voir devient irritant, en particulier parce que, dans un épisode comme celui-ci, ces discussions mettent en avant à quel point les scénaristes ne font qu’étirer les choses.

Concrètement, Star Trek Discovery est revenue avec deux épisodes énergiques et des thématiques intéressantes, puis replonge d’un seul coup dans ce qui était un problème auparavant. Cet épisode 3 se noie dans des discussions vaines, se focalise sur des personnages moribonds et tourne en rond. Le résultat est une grosse dose de frustrations que Michelle Yeoh parvient tout de même en partie à dissiper.