Still Star-Crossed : Après Roméo & Juliette, il ne reste que du soap basique (Pilote)

C’est devenu la tradition. Chaque saison nous apporte une nouvelle production du Shondaland. Still Star-Crossed a ainsi été annoncée il y a plus d’un an, mais ABC a tardé à lui trouver une place sur sa grille, ce qui n’est pas un très bon signe.

Basée sur le roman éponyme de Melinda Taub, cette série développée par Heather Mitchell a un concept qui, sur papier, n’en fait pas un show très ABC. Après tout, la chaine n’est pas trop synonyme de costume drama ou de Shakespeare. D’un autre côté, quand on regarde ce pilote, tout le reste entre en adéquation avec le type de divertissement que l’on pourrait trouver sur le network.

Concrètement, Still Star-Crossed est un soap avec un twist, mais avant tout un soap. L’histoire reprend à la fin de Roméo et Juliette. D’ailleurs, ce premier épisode se charge de mettre en scène la mort du célèbre couple tout en posant le décor pour ce qui viendra après — à savoir, les mésaventures de Rosaline (Lashana Lynch), la cousine de Juliette qui est prise dans une crise politique et un triangle amoureux.

Dans la forme et dans le fond, les amateurs de l’œuvre de William Shakespeare se sentiront insultés, purement et simplement. Il n’y a aucune finesse dans l’écriture, les acteurs en font trop, la mise en scène est brouillonne et le montage est déstabilisant.

C’est bruyant, presque vulgaire et souvent absurde. Tout ce que l’on attend d’un soap opera décomplexé. Le problème étant que, si cela fonctionne donc à ce niveau, ce n’est pas réellement ce que l’on pouvait espérer avoir d’une histoire s’associant à une des plus grandes tragédies jamais portées sur papier.

Dans ce pilote, Still Star-Crossed frôle le pastiche accidentel, vacillant ainsi occasionnellement du côté de l’autoparodie, et peine à donner corps à un semblant de cohésion temporelle. Tout s’accélère assez rapidement et l’on se met à sauter du coq à l’âne sans crier gare à chaque fois que la tension dramatique est sur le point de délivrer quelque chose de substantiel.

On accompagne donc la pauvre Rosaline qui est traitée comme Cendrillon, mais qui ne trouve pas son prince au bal. À la place, on lui en offre un sur un plateau d’argent, mais elle n’en veut pas. Après tout, l’amour de sa vie est inaccessible pour quelqu’un de sa stature et elle préfère se rendre au couvent au lieu de l’attendre indéfiniment.

Par-dessus cela s’ajoutent les querelles entre Montaigu et Capulet, mais aussi l’avenir de Vérone. Il y a également d’autres personnages secondaires qui veulent tous plein de choses et seront probablement prêts à ruiner la vie des autres pour les obtenir dans les épisodes qui viennent.

Still Star-Crossed nous livre donc une introduction laborieuse pour un soap qui se prend presque trop au sérieux pour ce qu’il a à offrir. Il n’y a pas de quoi être surpris qu’ABC l’ait mise de côté jusqu’à l’été.

Tags : Still Star-Crossed moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link