Strike Lethal White : Blanc mortel, entre mariage raté et enquête politique

strike blanc mortel - Strike Lethal White : Blanc mortel, entre mariage raté et enquête politique

Le détective privé Cormoran Strike a fait son retour sur BBC One, toujours en compagnie de Robin Ellacott, maintenant sa partenaire à l’agence, pour une nouvelle affaire dans Strike : Lethal White, une adaptation du roman Blanc Mortel de Robert Galbraith (aka J.K. Rowling).

Où en sommes-nous au début de cette nouvelle intrigue en 4 épisodes ? Un an s’est écoulé depuis le mariage de Robin (Holliday Grainger), alors que Coromoran (Tom Burke) entretient une nouvelle relation avec une certaine Lorelei. L’agence n’a pas fait fortune, et une nouvelle secrétaire peu compétente ne va pas aider le duo sur ce plan-là.

Il y a aussi naturellement la nouvelle affaire. Un homme perturbé du nom de Billy Knight avec du sang sur les mains confronte Strike et Robin à l’agence, et révèle avoir été témoin du meurtre d’une jeune fille lorsqu’il était jeune. Ce dernier s’enfuit et il revient à notre duo principal de déterminer s’il a dit la vérité ou s’il est juste psychotique. Rapidement, cette histoire se révèle être connecté au monde politique et Cormoran va pouvoir se faire un peu d’argent quand le MP Jasper Chiswell (Robert Glenister), victime de chantage, veut l’engager pour en apprendre plus sur les frères Knight et leur organisation radicale.

Disons-le, un peu de gymnastique d’esprit sera nécessaire pour réussir à donner du sens à cette investigation entre le premier et le dernier épisode. En plus de multiplier les missions d’infiltration pour Robin (et les costumes qui vont avec pour l’occasion), on va vite s’éloigner des enjeux du début pour mieux mettre en avant une sorte de conflit d’une riche famille, avant de relier au final les deux bouts avec plus ou moins de conviction.

Tout simplement, Strike : Lethal White ne brille pas par son enquête qui peine à offrir des suspects intéressants et à se montrer crédible. Bien des décisions prises sont discutables, jusqu’au coupable qui, lorsque sera venu le moment de judicieusement prendre la poudre d’escampette pour s’en sortir, fera tout l’inverse pour mieux se faire prendre comme un amateur.

En vérité, si Strike donne son nom à la série, cette dernière est au sujet de Robin. Présentement, l’associée de Cormoran se retrouve à jongler entre un mariage qui était une erreur et son PTSD lui provoquant de nombreuses crises de panique qu’elle dissimule à Strike pour continuer son travail.

Personne ne sera choqué que Matthew soit juste le pire mari qui soit, la relation ayant été dès le départ étant établi comme dysfonctionnelle et Matthew comme, soyons vulgaires, un connard. Apparemment, lui fournir juste une qualité pour le rendre un brin tolérable n’est pas concevable. D’une certaine manière, Lethal White multiplie les parallèles entre les différentes relations défaillantes qui jalonnent le récit, que ce soit pour le duo phare ou dans l’investigation. Nous avons même le droit au retour de Charlotte, l’ex également problématique de Cormoran.

Si la série cherche à nous dire que Strike et Robin seraient mieux ensemble que mal accompagné, c’est raté. Non pas que les deux collègues n’ont aucune alchimie, mais cette dernière n’est pas romantique. Aucun des deux n’a fait de bons choix dans le registre, mais ils forment avant tout un duo professionnel et amical attachant et qui gagne en force au sein de cette investigation, loin de toute romance. C’est d’ailleurs une dynamique sur laquelle la série a définitivement besoin de plus se reposer, mais préfère placer Robin dans multiples situations dangereuses. Si le traitement de son PTSD est bienvenu, la série abuse un peu trop d’une Robin sur le point d’être exposée et risquant sa vie pour faire son point alors que cela n’aide pas à approfondir la psychologie du personnage.

Au final, cette nouvelle investigation de Strike échoue à trouver un bon équilibre entre la partie professionnelle et personnelle de ses protagonistes pour leur donner la même importance et pertinence. L’enquête se révèle trop faible, et les développements personnels de Robin — le point fort de ce Lethal White — pas suffisamment riche pour compenser les lacunes. On se retrouve ainsi avec quatre épisodes plutôt superficiels, mais regardables.

Tags : Séries Anglaises BBC Strike moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires