Superman & Lois Saison 1 : L’homme d’acier et sa famille redonnent des couleurs à l’Arrowverse

24 Août 2021 à 11:00

Superman et lois saison 1 CW - Superman & Lois Saison 1 : L'homme d'acier et sa famille redonnent des couleurs à l'Arrowverse

Oliver Queen a tiré sa dernière flèche. Supergirl prend son ultime envol. Black Lightning a arrêté de lancer des charges électriques. Batwoman a changé d’identité. Le petit monde super-héroique de The CW change, évolue, entre départs et nouveaux super-héros. L’année 2021 a alors été marquée par le lancement d’un show pour le plus iconique d’entre eux : Superman.

Déjà introduit dans Supergirl et après avoir participé à plusieurs cross-overs de l’Arrowverse, Superman a pris son envol avec sa propre série, en compagnie de Lois Lane et de ses deux enfants dans la première saison de Superman & Lois.

L’histoire suit Clark Kent (Tyler Hoechlin) et Lois Lane (Elizabeth Tulloch), couple de journalistes et parents de deux jeunes adolescents. Lorsque Clark perd son emploi et qu’une tragédie familiale l’affecte, le duo décide d’opérer des changements dans leur vie professionnelle et privée en posant leurs valises à Smallville. Leurs deux fils, Jon (Jordan Elsass) et Jordan (Alex Garfin), doivent dès lors trouver leur place dans cette petite ville tandis que Lois Lane soupçonne le businessman Morgan Edge (Adam Rayner) de vouloir exploiter Smallville au détriment de ses habitants.

Après avoir travaillé sur The Flash pendant les cinq premières saisons (et en tant que showrunner sur quatre d’entre elles), le scénariste Todd Helbing a développé Superman & Lois en compagnie de Greg Berlanti et pris les commandes créatives de la série. L’Arrowverse ayant perdu de sa splendeur depuis un moment, il était plus que naturel de rester sur ses gardes à l’arrivée de la série, même si le duo avait su largement séduire au cours de ses précédentes apparitions.

Mais, très vite, l’équipe technique impose une tonalité différente, soutenue par les thématiques générales de l’œuvre et un traitement plus adulte qui se reflète dans l’écriture et l’esthétique. Les premiers épisodes de Superman & Lois révèlent une volonté de nous offrir un Superman classique, mais avec quelques petits twists pour porter un nouveau regard sur le super-héros et la plus reconnue des journalistes de l’univers DC. On jongle dès lors entre défis familiaux et crise économique, problèmes adolescents et combat dans le ciel. La série délivre par ailleurs des scènes d’actions efficaces et précises, démonstration de la compétence de ses personnages, gentils ou vilains, les confrontations se montrant souvent plus stratégiques que violentes dans leur exécution.

Au cœur de Superman & Lois se trouve, quoi qu’il arrive, la famille. C’est cette dernière qui inspire Clark et Lois, endossant le rôle de parents presque parfaits. La série s’affirme avec un ton mature, que ce soit dans les disputes occasionnelles du couple ou dans le remontage de bretelles de l’un de leurs fils. Les discussions sont posées, réfléchis, les arguments tangibles et l’amour toujours visible.

Superman and Lois Saison 1 Episode 6 - Superman & Lois Saison 1 : L'homme d'acier et sa famille redonnent des couleurs à l'Arrowverse
Lana Lang-Cushing et Kyle Cushing dans Superman & Lois

Si la partie adolescente ne tire pas forcément son épingle du jeu, Jon et Jordan Kent sont deux frères différents et aimants qui se soutiennent dans l’adversité. Ils font des erreurs, tombent amoureux, se prennent parfois la tête, mais ils sont bien les enfants Kent et évitent un certain nombre de pièges narratifs liés à leur âge (14 ans !).

Cette première saison utilise d’ailleurs leur situation pour explorer un peu plus la notion d’héroïsme, celle qui est provoquée par la présence de pouvoirs (dans le cas de Jordan) et celle qui est présente même sans pouvoir (avec Jon). Le sujet est aussi exploré avec la présence du mystérieux Captain Luthor (Wolé Parks) qui révèlera sa véritable identité et nous offrira un autre aperçu de ce que l’héroïsme et le sacrifice peuvent signifier dans l’univers de Superman & Lois, toujours avec la famille en moteur.

La notion de communauté est également omniprésente dans une ville comme Smallville où tout le monde se connait. Cette dernière est mise à l’épreuve par les ambitions d’un Morgan Edge qui est bien plus que ce que les apparences ne le laissent supposer. La famille Lang-Cushing — composée de Lana Lang-Cushing (Emmanuelle Chriqui), de son mari Kyle (Erik Valdez) et de leurs deux filles — se trouvera sur le front : leader de leur communauté, mais aussi victimes des circonstances qui mettront à l’épreuve le noyau familial déjà fragilisé par les différentes épreuves qu’ils ont dû traverser. L’écriture aurait certainement pu être affinée lorsqu’il est question de Kyle, ou encore au cours de certaines disputes entre Lana et sa fille Sarah (Inde Navarrette), mais la série compense en général plus tard avec une autre scène plus convaincante.

Quant à Morgan Edge lui-même, posé comme l’antagoniste de la saison, ce dernier se révèle être un fanatique et une parfaite extension des sujets abordés, en mettant en perspective la question de l’héritage générationnel à travers ses origines et sa relation avec son père. Le personnage est également un moyen pour les scénaristes de donner forme à leur propre mythologie, toujours dans cette optique de rester à la fois respectueux du matériel d’origine tout en s’en émanciper pour tracer sa propre route.

L’équipe de Superman & Lois garde, quoi qu’il arrive, bien en vue les valeurs que représente Superman, explorant à travers ses différents personnages ce que cela signifie pour sa famille, ses proches, une ville comme Smallville ou ses ennemis. Elle se frotte directement au concept du Superman méchant pour mieux légitimer le Clark Kent/Superman de cette Terre. Avec sa chemise en flanelle, sa paire de lunettes et son chaleureux sourire, Tyler Hoechlin est simplement parfait dans la peau de Clark Kent ou Superman, retranscrivant la générosité et l’optimisme du personnage, déterminé à faire ce qui est juste, sans pour autant tomber dans les excès. À ses côtés, Bitsie Tulloch donne corps à une Lois Lane qui n’a pas froid aux yeux, comme il se doit, mais dont le potentiel en tant que journaliste demande à être pleinement exploité.

Avec cette première saison, Superman & Lois fut une bonne surprise, nous montrant que l’univers super-héroique de The CW peut encore surprendre dans le bon sens. Au fil de ses 15 épisodes, la série a donc su combiner aspect super-héroique et drama familial, action et émotion, pour donner le jour à l’univers de Superman avec respect et une petite touche d’originalité. Quelques histoires adolescentes ou détours scénaristiques n’ont pas forcément porté leur fruit, mais sans trop affecter la tonalité générale de cette première saison. Cette dernière a ainsi pu commencer à révéler ses ambitions, avec une représentation classique de Superman et des éléments mythologiques différents pour offrir une version fidèle, mais personnelle du super-héros. On ne peut dès lors qu’espérer, après avoir été séduit, que la saison 2 confirmera le bien que l’on peut penser de la série.

 

Tags : Network Superman & Lois moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires