The 100 Saison 7 Episode 14 : Retour à la maison

18 Sep 2020 à 12:00

The 100 Saison 7 Episode 14 - The 100 Saison 7 Episode 14 : Retour à la maison

Cette critique contient des spoilers majeurs sur l’épisode. Vous voilà prévenus !

Que se passe-t-il lorsqu’un personnage majeur dans une série meurt ? Les scénaristes doivent naturellement gérer cette perte. Lorsque la fin de l’œuvre est également au tournant, ils doivent également faire évoluer leur intrigue pour que tout soit en place pour le bouquet final. Cela nous donne ce quatorzième épisode de cette saison 7 de The 100 scénarisé par Sean Crouch qui tente tant bien que mal d’aborder tous les problèmes et obstacles à surmonter en un temps limité.

L’épisode n’en ressort pas spécifiquement chaotique, mais brouillon et bâclé sans aucun doute. Entre la mort de Bellamy à gérer, le retour sur Terre, le fantôme de Blodreina, l’héroïsme nouveau de Murphy, la protection de Madi, les retrouvailles avec Gaia, et enfin la mort de Gabriel, il y a une quantité d’éléments psychologiques à traiter alors que l’action devrait commencer à dominer pour créer une situation épique digne d’une fin de série.

Si cet épisode de The 100 tient debout, ce n’est certainement pas grâce à la performance d’Eliza Taylor ou celle de Lola Flanery. Les deux actrices ont des difficultés à légitimer les réactions de Clarke et Madi, la première toujours aussi bornée et obsessive et la seconde se battant désespérément pour posséder une once de contrôle sur son existence. Des sujets communs pour les deux personnages, bien trop, et qui tombent présentement dans la caricature avec des confrontations grossièrement écrites. Clarke est prête à laisser tout le monde mourir pour protéger Madi, et Madi est prête à se sacrifier pour assurer la survie du plus grand nombre. Rien qui ne sort de l’ordinaire pour la série et rien qui ne donne à cet ultime conflit, et future « Dernière guerre » une dimension plus tragique.

Face à notre clan se trouve Bill, mais surtout Sheidheda qui a été sauvé de justesse pour faire les révélations nécessaires au leader du culte pour peindre une cible sur le dos de Madi. Ce dernier continue d’étirer sa présence, et travaille à sa propre survie. Au moins, on peut reconnaitre à son approche de ne pas être dénué de pertinence, surtout qu’il n’a aucune raison d’avaler le Kool-Aid de Bill qui a l’air de croire que l’ascension est la réponse à tout.

Le retour sur Terre, comme tout à ce stade, est presque sans saveur malgré ce que cela devrait représenter. Le phénomène est, de nouveau, accentué par des décors restreints où l’on se retrouve cantonné à un bunker et laissant la verdure de côté au profit de murs gris déprimants. On parcourt trop ces couloirs, et Niylah a bien raison de se saouler. C’est le meilleur moyen pour digérer les derniers évènements et ceux qui prennent place.

Pour autant, dans d’autres circonstances (ou bien plus tôt dans la saison), placer une ultime fois Octavia face à son passé de BlodReina et se pencher sur la relation de sa mentore Indra avec sa fille Gaia, aurait pu donner du bon. Même lorsque l’on croit avoir accepté son passé, ce n’est pas toujours le cas et Octavia est une belle illustration de la reconstruction d’un personnage et de la difficulté à se confronter à ses erreurs et en faire la paix. Qui plus est, cela fait également écho à place du spectateur devant lui aussi tourner la page sur les bévues de la série. Un sujet qui serait plus facile à explorer si nous n’étions pas dans une ultime saison si répétitive, bancale et peu enthousiasmante.

À cela s’ajoute le deuil d’Echo qui dépasse également celui de Bellamy, mais de la personne qu’elle a construit avec lui et des secrets qui existaient encore. Et naturellement, la volonté pour cette fin de finalement faire de Murphy le leader compétent qui ne pense plus qu’à lui. Quelque chose que n’est pas du tout Clarke dans le moment présent, qui a presque gâché les derniers instants de Gabriel, étrangement plus émouvant que la fin de Bellamy. D’ailleurs, il est préférable de ne pas s’éterniser sur la rapidité à laquelle les scénaristes veulent tourner la page sur Bellamy et les actions de Clarke.

Au final, cet épisode de The 100 nous ramène sur Terre pour revenir un peu sur le passé, mais continuer à étirer autant que possible le conflit avec Bill. Placer tant d’enjeux sur les épaules de Madi n’a jamais paru très inspiré et ces 45 minutes confirment ce fait. Tout est fait pour donner à Clarke des motivations personnelles, ce qui ne cesse de faire ressortir les pires traits de caractère du personnage et si proche de la fin, ce n’est pas vraiment ce que l’on a envie de voir.

Tags : The 100 the 100 saison 7 moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires