Aller au contenu
Séries The Big Bang Theory The Big Bang Theory – The Ornithophobia Diffusion (5.09)

The Big Bang Theory – The Ornithophobia Diffusion (5.09)

TBBT 509 - The Big Bang Theory - The Ornithophobia Diffusion (5.09)

 Alors que Penny et Leonard décident de passer la soirée ensemble en tant qu’amis, Sheldon doit faire face à l’invasion d’un oiseau sur le rebord de la fenêtre de son appartement.

Cette semaine encore, la série a su redynamiser ses intrigues et prouver qu’elle avait encore du potentiel. Ainsi, nous retrouvons Leonard et Penny qui décident de passer une soirée cinéma ensemble, entre amis, la première fois depuis leur rupture. Sheldon, de son côté, est confronté à sa peur des oiseaux par la présence d’un beau spécimen sur le rebord de sa fenêtre.

La mise en situation sur le couple Leonard-Penny est amenée avec beaucoup de naturel, et les différentes scènes qui suivent résument de manière réaliste, et voire quelques fois cynique, leur relation passée. Leonard montre alors une force de caractère rarement mise en valeur (surtout lorsqu’il s’agit de romance) et sa façon de s’opposer à Penny est parfois très touchante. Quant à la jeune femme, tous les jeux de mots et les petits rappels ne sont utilisés que pour exacerber ce que cette dernière est aveugle à voir, le fait qu’elle recherche, encore et toujours, le gène « Leonard » dans ses futures relations.

Le reste de l’épisode est consacré au Dr Cooper et à une autre de ses nombreuses bizarreries, sa phobie des oiseaux. Et là, il n’y a rien à redire, Sheldon est tout simplement excellent. Les blagues font vraiment rire, on passe de celles plutôt bon enfant à certaines beaucoup plus alambiquées, mais toutes font mouche. Comme il va sans dire, la situation devient vite incontrôlable pour Sheldon qui demande de l’aide à ses amis. Et, étonnement, c’est là où le bât blesse : les personnages ne semblent alors n’être que l’ombre d’eux-mêmes. Seuls Howard et Bernadette arrivent à bien tirer leur épingle du jeu. Amy et Raj auraient, quant à eux,  mieux fait de ne pas apparaître du tout, tant ils sont inutilisés et transparents.

Aucun épisode n’étant parfait, il est donc à noter que, malgré la sous-utilisation de certains seconds rôles, The Ornithophobia Diffusion nous offre un divertissement digne des premières saisons du show. Les situations sont drôles et les répliques excellentes rendant l’ensemble très agréable à suivre. Ne doutons pas que la série ne cesse de nous surprendre en continuant de nous offrir d’aussi bons épisodes dans les semaines à venir.

Étiquettes: