Aller au contenu
Séries Arrowverse The Flash : The Nuclear Man (1.13)

The Flash : The Nuclear Man (1.13)

  • par
  • 3 min read

The Flash saison 1 episode 13 - The Flash : The Nuclear Man (1.13)

Après avoir retrouvé Ronnie, l’équipe de S.T.A.R. Labs cherche à séparer les personnes prisonnières du corps. Joe et Cisco enquêtent en secret sur l’assassinat de la mère de Barry.

Le mystère Ronnie touche à sa fin. Au cœur de l’épisode, Firestorm/Stein répond à beaucoup de questions posées depuis le début de la série. Comme on l’avait appris la semaine dernière, le professeur Stein, prisonnier du corps de Ronnie, a pris le contrôle mental du corps de l’ex-petit ami de Caitlin. Avec toute la bonne volonté du monde, les séparer s’avère être une dangereuse mission. The Nuclear Man s’emploie donc à souligner le danger de cette opération, sans y parvenir vraiment.

Certes, le développement et les explications autour du personnage trouvent leur sens, mais la tension n’arrive jamais vraiment à décoller, les scénaristes étant trop occupés à faire le grand écart entre les histoires d’amour de Clarissa et de Caitlin. Comme un passage obligé, voire un peu forcé ici, l’Amour (avec un grand A) s’invite presque partout dans l’épisode et rend l’ensemble hautement prévisible. Une manière de rappeler la Saint Valentin sans la mentionner directement ?

Quoi qu’il en soit, alors que l’épisode fait avancer beaucoup d’éléments, du côté de Ronnie comme pour Joe et son investigation secrète autour de Wells, peu de choses permettent de s’intéresser vraiment à ce qu’il se passe. Peut-être que le segment Barry/Linda, pas désagréable, mais manquant grandement d’originalité, ponctue l’épisode d’une assez mauvaise manière et plombe le rythme. Pourtant, la journaliste sportive se trouve être plutôt marrante et assez sûre d’elle pour affirmer son personnage. Le triangle amoureux que le duo compose avec Iris ne propose rien de nouveau et la neo-journaliste se retrouve une fois de plus à combler les vides de l’intrigue de façon médiocre, au mieux.

On se consolera donc avec Joe et Cisco qui avancent beaucoup plus vite que ce que l’on aurait pu imaginer. Si Wells reste encore protégé par une absence de preuve, le fait de proposer au treizième épisode seulement de la série l’hypothèse pour Barry de voyager dans le temps est assez spectaculaire. Cela ouvre de nombreuses possibilités dans un futur proche pour le Flash, et promet de belles choses à venir.

The Nuclear Man, malgré son titre, s’avère finalement trop sage et évolue trop sur des rails pour emporter vraiment. Ce n’est pourtant pas faute de délivrer cette fois encore beaucoup d’explications concernant une bonne partie des personnages. Le rythme trop hésitant et le traitement des intrigues amoureuses diminuent considérablement la portée des informations « super-héroïques » montrées dans cet épisode.

Le sort de Ronnie et Stein nous sera donc dévoilé la semaine prochaine. Ce sera aussi l’occasion pour Wells de retrouver son « ami ». Avec le Général Elling dans les parages, pas de doutes que l’on devrait retrouver le danger et l’instabilité qui font tant défaut cette semaine.