The Flash : Manque de chance (4.03)

25 Oct 2017 à 16:00

The Flash Saison 4 Episode 3 - The Flash : Manque de chance (4.03)

Quand les scénaristes de cette saison 4 de The Flash ont commencé à évoquer l’idée de revenir à ce qu’était la série au départ, ils ne rigolaient pas. Le problème est qu’ils sont un peu trop littéraux dans leur volonté de faire marche arrière. Ils arrivent au point où ils poussent vers la sortie des personnages qui ont été intégrés plus récemment — sauf Cecile, heureusement pour ce pauvre Joe.

Quoi qu’il en soit, on se retrouve dans une situation familière. L’équipe ne tarde pas à découvrir que ce sont leurs actions qui sont responsables de la création des nouveaux métas ; Harry est de retour ; l’accélérateur de particules reprend du service ; et Kid Flash ne sert à rien et personne ne réalise qu’il est absent.

Concrètement, les scénaristes poussent des changements, utilisent de vieux ressorts dramatiques et offrent quelques scènes à Clifford DeVoe, le méchant de la saison, afin d’ajouter un peu de tension. Ce n’est pas nécessairement inspiré dans l’ensemble.

Heureusement, puisque The Flash revient vraiment aux bases de la formule 1 épisode = 1 nouveau méta à arrêter (parce que tous les métas sont méchants s’ils ne sont pas dans la Team Flash), nous avons le droit à une antagoniste inédite qui a du potentiel.

Becky Sharp — aka Hazard — a la capacité de créer sa chance. Plus précisément, elle est la personne la place chanceuse au monde et tous ceux qui l’approchent deviennent soudainement malchanceux. Sa principale qualité est qu’elle est relativement joviale. Bien que réduite à n’être qu’un accessoire scénaristique, elle a le mérite de faire preuve d’une bonne humeur qui justifie la légèreté de l’épisode.

Imposer cette ambiance dans le précédent épisode fut compliqué, mais cela se fait avec plus de naturel quand l’ennemi de la semaine n’est pas un tueur en quête de vengeance.

Néanmoins, il faut reconnaitre que la Team Flash, aidée par le retour de Harry et l’absence de Kid Flash, semble avoir retrouvé son énergie. Ici, personne ne se lamente, tout le monde est à sa place et l’humour est plus naturellement utilisé.

The Flash ne redeviendra jamais ce qu’elle était, car elle a irrémédiablement évolué. Malgré tout, il faut reconnaitre que le retour attendu de Tom Cavanagh apporte clairement ce qui manquait aux deux précédents épisodes. Si les scénaristes cherchent à reconnecter avec les forces premières de la série, il se devait d’être là. De plus, Harry a suffisamment bien été développé pour que l’on ne perde pas du temps à justifier sa place dans l’équipe.

Dans ce sens, cet épisode 3 est le premier à être vraiment solide depuis le lancement de cette saison 4 de The Flash. Il n’a pas été nécessaire d’attendre longtemps, mais cela est rassurant, même si l’on peut craindre que Clifford DeVoe s’impose comme étant un piètre opposant et que le rétropédalage des scénaristes sur certains points manque d’inspiration.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires