The Good Fight : le renard et la poule aux œufs d’or (1.04)

The Good Wife Saison 1 Episode 4 - The Good Fight : le renard et la poule aux œufs d'or (1.04)

Diane et Lucca représentent une survivante d’un cancer des ovaires réclamant la propriété des embryons qu’elle a donnés. Alors qu’un réseau social s’attaque à Maia, Reddick, Boseman & Kolstad reçoivent la visite de Mike Kresteva.

Laura Solano, une amie de Barbara, vient au cabinet pour réclamer la garde de ses ovocytes après les avoir donnés alors qu’elle avait un cancer. Et bien sûr, Diane s’occupe de l’affaire, avec Lucca. The Good Fight n’a pas attendu bien longtemps avant d’aborder des problématiques sociales complexes. Ce n’est pas une surprise, elle le fait tout en nuances et en soulevant plus de questions qu’elle tente d’y apporter des réponses toutes faites.

Les guest-stars s’alignent dans cette première saison de The Good Fight et, en attendant Elsbeth Tascioni, voici que Mike Kresteva, l’opposant au poste de gouverneur de Peter Florrick, s’invite chez Reddick, Boseman & Kolstad. S’il n’a jamais eu de lien direct avec Diane, le politique nous montre que la série évolue dans un univers partagé qu’elle compte bien utiliser à bon escient.

Mike Kresteva (Matthew Perry) est donc de retour, toujours aussi retors. Il convoque nos personnages devant un jury après les avoir manipulés en amont. Son jeu est jubilatoire à voir même s’il accule Diane et ses comparses au pied du mur. Ce qui s’annonçait comme une visite à double tranchant mais sympathique se transforme alors en politique sur les brutalités policières questionnant la représentation raciale, les frontières de la décence et de la légalité avec une intensité incroyable.

C’est notamment l’occasion d’explorer plus en profondeur les dynamiques qui se dessinent au sein du cabinet. Diane n’est plus en position de contrôle et si elle ne s’occupe pas personnellement du procès du père de Maia, les effets du scandale sont là. Que ce soit en tant qu’avocate active, partenaire minoritaire ou tout simplement femme, cet épisode nous montre alors que Diane Lockhart n’est plus exactement celle que l’on a connue à son apogée, mais toujours une force en mouvement, prête à en découdre.

Il joue également bien plus sur le ton de l’humour que les précédents, notamment avec l’affaire de la semaine mais aussi avec Maia. Si le faux compte Twitter permet à la série de rejouer le discours sur les dangers des médias, c’est la dynamique entre la jeune femme et Marissa qui intéresse. Cette dernière est définitivement un atout comique à la série qui n’agit pas seulement dans le fond et développer ses relations avec l’ensemble du casting est réellement une bonne chose. Marissa n’est pas Eli, mais elle en a la verve !

En apparence plus classique et léger, ce quatrième épisode utilise à merveille ses différents éléments pour créer du drame intelligent et prometteur tout en asseyant la dynamique de groupe de la série. The Good Fight n’oublie pas non plus d’aborder des sujets sociaux compliqués sans tomber dans le manichéisme simpliste, ce qui est une de ses grandes forces, comme sa grande sœur.

Tags : The Good Fight moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires