The Luminaries : Une ruée vers l’or guidée par les astres

Lorsque ruée vers l’or, mystère et romance se mélangent, cela a pour but de donner naissance à une histoire épique prenant place en Nouvelle-Zélande dans The Luminaries, adaptation du roman d’Eleanor Catton, gagnant du Man Booker Prize.

L’auteure porte elle-même son œuvre à l’écran en 6 épisodes. Tout commence en 1866 au cours d’une nuit sombre, aux côtés d’une jeune femme nommée Anna Wetherell (Eve Hewson) qui devient rapidement la principale suspecte dans une affaire de meurtre. Pour dynamiser son récit, The Luminaries se déroule sur deux lignes temporelles et des flashbacks viennent nous relater l’arrivée d’Anna près d’un an plus tôt sur l’île, sa rencontre avec le prospecteur Emery Staine (Himesh Patel) puis celle avec la charismatique diseuse de bonne aventure Lydia Wells (Eve Green). Le tout étant saupoudré d’éléments astrologiques pour ajouter un soupçon de fantastique.

Sans manquer d’ambitions, cette production entre l’Angleterre et la Nouvelle-Zélande intrigue sans éblouir. La réalisation de Claire McCarthy reflète bien vite les limites budgétaires, s’en tenant à quelques rues et bâtiments, présentés continuellement sous le même angle. C’est dans l’antre de Miss Wells, auprès de son planétaire, que la série semble le plus inspiré ; elle trouve dans le mystique de l’astrologie une source de fascination que retranscrit à merveille Eva Green — dans un rôle possédant des similitudes avec Vanessa Ives.

Cela légitime pourquoi Anna Wetherell reste auprès d’elle, inexorablement attirée par son univers, son sens de la mise en scène et son charisme indéniable. Lydia est une belle manipulatrice, déterminée à orchestrer les évènements pour obtenir des richesses qui lui échappent encore et pouvoir se construire une vie. Miss Wetherell se retrouve prise dans un univers qui se veut complexe, où les ambitions des uns entrent en collision avec celle des autres, entre quête d’or, consommation d’opium, contrat douteux, racisme, prostitution et grande histoire d’amour.

Tous ses éléments se mélangent pour donner à The Luminaries une fausse profondeur, avant tout car le scénario ne tient pas en haleine sur la distance. Plus on progresse, et plus on se perd dans des explications douteuses, exploitant son composant fantastique pour prendre des raccourcis narratifs et placer Anna dans une position où elle peut au moins faire des découvertes. L’identité du tueur n’est pas un mystère bien longtemps, même si la série ne l’explicite véritablement qu’à la fin. L’ensemble tire en longueur sans raison valable et n’offre pas grand-chose d’intéressant à se mettre sous la dent pour patienter jusqu’à un dernier acte orchestré de la manière la plus conventionnelle qui existe dans le registre.

Le manque d’écho émotionnel participe à faire que cela tombe à plat, surtout lorsqu’il en vient d’utiliser le concept des jumeaux astraux. Ensemble, Anna et Emery échouent à créer une dimension sentimentale et touchante à leur histoire, bien que la série se construise en grande partie autour de cette romance. Cette dernière apparait forcée, les deux personnages passant plus de temps séparé que l’un avec l’autre, et il y a ainsi peu d’opportunités pour rendre tangible leur histoire qui se repose alors sur une alchimie limitée entre ses interprètes.

Entre son intégration d’éléments astrologiques, son histoire de meurtre et sa romance, The Luminaries avait de quoi attiser la curiosité. L’utilisation de quelques artifices narratifs pour tenter de complexifier le récit pane sonts suffisants pour dissimuler les faiblesses qui affecte la série, cette dernière ne possédant pas la dimension émotionnelle pour tenir sur la distance. Au final, The Luminaries mais ne parvient pas à atteindre le niveau des ambitions affichées.

Les Luminaires
Price: 14,00 €
Price Disclaimer
Tags : Séries Anglaises moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link