The Purge Saison 2 : Quand la purge s’arrête, la série devient plus intéressante

21 Jan 2020 à 15:00

The Purge Saison 2 Paola Nunez Esme - The Purge Saison 2 : Quand la purge s'arrête, la série devient plus intéressante

Une nuit par an, tous les crimes sont autorisés, même le meurtre. Vous connaissez le pitch de The Purge à présent. La franchise, proposée en France sous le titre American Nightmare, a débuté en 2013 et a exploité le concept dans plusieurs films et déjà une saison de télévision. Seulement, cela n’a pas été fait avec beaucoup d’imagination jusque-là.

En effet, même la première saison se contentait de reprendre l’idée de passer une nuit sans se faire tuer. Heureusement, la série est une anthologie et la saison 2 est l’opportunité de réessayer avec de nouveaux personnages et des angles d’approches différents.

Ainsi, si tout débute de manière familière, cette saison 2 de The Purge, met rapidement un terme à sa nuit où tous les crimes sont permis pour explorer ce qu’il se passe le reste de l’année. Après tout, le gouvernement prétend que le but de la purge est de diminuer le crime. À quoi peut bien ressembler une société qui a donné le jour à un tel concept ?

Elle a quelque chose de très familier, mais elle est moins paisible que certains aimeraient le croire, car la purge est désormais dans la tête de tout le monde, toute l’année.

Pour Marcus Moore (Derek Luke), c’est une course contre la montre. Il a un an pour découvrir qui a mis sa tête à prix avant qu’il ne soit de nouveau pris pour cible lors la prochaine purge. L’idée est développée de manière récurrente durant la saison, vous pouvez vous retrouver sur la kill list de n’importe qui sans raison. La purge a de quoi rendre paranoïaque, car tous les potentiels purgeurs ne s’affichent pas fièrement comme tels et, quand les règles sont abolies, les innocents peuvent à leur tour devenir des prédateurs.

D’ailleurs, dans le monde de The Purge, la propagande du gouvernement encourage les citoyens à être fiers de leurs tueries, car ils servent le bien de la communauté. Il y a donc quelque chose de rafraichissant à ce qu’une purge ne soit pas uniquement à propos de meurtres. Pour Ryan Grant (Max Martini) et ses amis, cette nuit où le crime est légal se trouve être l’occasion de braquer des banques en toute impunité. Le problème est que les établissements financiers cachent de mieux en mieux leurs billets et Ryan a un an pour préparer son prochain casse.

C’est clairement l’angle le plus frais de cette saison, mais pas forcément le plus intéressant en ce qui concerne le développement de la mythologie de la franchise. Dans ce registre, c’est l’intrigue d’Esme Carmona (Paola Nuñez), une femme travaillant au centre de surveillance de la NFFA et qui dédie son existence à repérer les criminels, qui apporte le plus d’éléments pertinents. Esme découvre que le système est bâti sur des mensonges et tente de trouver des preuves, ce qui va rapidement la mettre en danger, ajoutant une couche de thriller paranoïaque qui complète bien l’ensemble.

Cette saison 2 de The Purge est intéressée par l’impact de la propagande du gouvernement sur la population. L’idée qu’une nuit pour se défouler en toute impunité serait suffisamment libérateur pour que les citoyens gardent sous contrôle leurs impulsions criminelles pendant un an est absurde, mais pas dans cet univers. Le souci est que l’approche donne le jour à la storyline de Ben (Joel Allen), un étudiant qui tue pour se défendre pendant la purge et passe le reste de l’année à essayer d’assouvir sa soif de sang. Toute son histoire est poussive et, si elle semble chercher à compléter celle d’Esmé, elle ne fait surtout qu’alourdir la saison.

On aurait ainsi pu faire avec une intrigue de moins. Il y avait matière à en faire plus avec Ryan et ses amis braqueurs ou avec Esmé et sa quête de vérité. Néanmoins, voir The Purge explorer de nouvelles routes est déjà plus que bienvenue. Une série offre plus de possibilités narratives qu’un film et les scénaristes s’en sont rendu compte. Ils ont ainsi profité du format pour réellement étoffer l’univers de la franchise d’une manière inédite. Le show en perd son côté horrifique, mais étant donné qu’une diffusion sur USA Network ne permet pas de délivrer beaucoup dans ce registre, autant passer outre pour développer un propos légèrement plus substantiel. Cette saison 2 confirme au final qu’il y a bien plus d’histoires à raconter dans cet univers.


Vous pouvez dès à présent découvrir cette saison 2 de The Purge en France sur Amazon Prime Vidéo.

51hAl1ZladL. SL160  - The Purge Saison 2 : Quand la purge s'arrête, la série devient plus intéressante
small orange - The Purge Saison 2 : Quand la purge s'arrête, la série devient plus intéressante
Price Disclaimer
Tags : Amazon USA Network The Purge moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires