The Secret Circle : Un envoûtement qui n’a pas pris

the secret circle serie the cw - The Secret Circle : Un envoûtement qui n'a pas pris

PeakTV - The Secret Circle : Un envoûtement qui n'a pas pris À l’ère du Peak TV, Critictoo se lance dans un challenge “52 semaines, 52 séries” en proposant une fois par semaine un retour sur une série terminée.

Parfois, malgré la présence de tous les ingrédients nécessaires, la recette est un échec. Cela peut attester des compétences des cuisiniers derrière les fourneaux ou tout simplement de l’ennui des clients clairement rassasiés d’un plat redondant. L’image culinaire est peut-être un peu facile, mais semble la plus appropriée pour revenir sur The Secret Circle, série tristement mise à la poubelle après une seule saison.

Adaptation des romans du même nom par Andrew Miller pour la CW, The Secret Circle — diffusée au cours de la saison 2011-2012 — surfait clairement sur la vague du drame adolescent fantastique lancée par The Vampire Diaries. L’histoire se concentrait sur Cassie Blake (Britt Robertson) qui, à la suite de la mort tragique de sa mère, emménageait chez sa grand-mère à Chance Harbor, Washington. Sur place, Cassie fait la rencontre de Diana (Shelley Hennig), Adam (Thomas Dekker), Faye (Phoebe Tonkin), Nick (Louis Hunter) et Melissa (Jessica Parker Kennedy), des lycéens mystérieux. Rapidement intégrée à leur groupe, Cassie apprend qu’elle descend comme eux d’une puissante lignée de sorcières et qu’ils ont besoin de son aide pour compléter leur cercle magique.

Une histoire banale avec quelques feux d’artifice

Les 22 épisodes composant cette unique saison de The Secret Circle nous proposent alors une série entre recherche identitaire et combat contre les forces du mal. Rien de très original dans le registre, mais surtout, tout ici n’apparait comme du réchauffé et sans intérêt.

Si les questions que se posent naturellement Cassie sur ses origines et plus particulièrement sur les secrets de son côté paternel arrivent au départ à intriguer, le traitement sur la longueur finit par lasser. Malgré la reconstitution du mystère au fil des épisodes, l’exécution est terriblement prévisible. L’équipe créative suit un cahier des charges bien établi, respectant de près les codes du genre, et échoue ainsi à se démarquer.

The Secret Circle multiplie naturellement les intrigues secondaires au traitement superficiel ou bâclé. La jalousie de Faye et sa quête d’individualité. Les chasseurs de sorcière et leur vengeance vieille de centaines d’années. La corruption d’âmes sensibles et influençables par le mal. Il y a en vérité de quoi faire, mais rien qui ne parvient à se démarquer solidement au point que tout sonne creux. Il en ressort avant tout un état de confusion face à tant d’idées qui ne mène nulle part — ou nulle part de pertinent.

Des personnages superficiels malgré leur potentiel

Au-delà de ses intrigues banales ou mal ficelées, The Secret Circle aurait pu au moins tirer son épingle du jeu à l’aide de sa galerie de personnages, à l’image de série comme The Vampire Diaries ou la plus récente Shadowhunters.

Le cercle magique au cœur de la série est suffisamment large pour assurer une certaine diversité dans les personnalités. Naturellement introduits pour représenter une sorte de stéréotypes, la plupart auront que de rares occasions pour s’extirper du moule dans lequel on les a coincés.

Cassie se perd dans un triangle amoureux inutile. Adam semble bouder constamment, ce qui doit probablement expliquer son attrait pour le mal. Melissa apparait aussi triste que son histoire d’abandon de la part de sa meilleure amie et ne restera rien de plus qu’un faire valoir sans grand intérêt.

Il n’y a bien que Faye, portée par une Phoebe Tonkin en forme, qui malgré son étiquette de peste stéréotypée offre quelques nuances bienvenues et une réelle force à son personnage. Sa quête est égoïste, mais identifiable au point que s’il y avait eu une seconde saison, elle aurait très certainement été la seule pour qui revenir.


Entre les vampires et les loups-garous, The Secret Circle pouvait en son temps combler un vide pour ceux préférant les sorcières, plus en retrait depuis la conclusion de Charmed. Elle n’a cependant pas su se faire une place dans le paysage télévisuel de l’époque, la faute à des scénarios peu originaux et un enchainement de mauvaises décisions créatives empêchant l’ensemble de prendre son envol.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires