The Simpsons – Treehouse of Horror XX (21.04) / The Cleveland Show – Birth of a Salesman (1.04)

The Simpsons Treehouse of Horror XX - The Simpsons - Treehouse of Horror XX (21.04) / The Cleveland Show - Birth of a Salesman (1.04)

The Simpsons – Treehouse of Horror XX (21.04)

Comme tous les ans, voici venu l’épisode Halloween des Simpsons. Cette saison, au programme, Stranger on the Train, 28 Days Later et une petite comédie musicale pour clôturer le tout.

Ce vingtième volume s’ouvre sur une petite saynète afin de nous mettre dans l’ambiance et, déjà à ce moment-là, ça s’annonçait meilleur que le XIXème numéro de la Treehouse of Horror. Il faut dire que ce précédent volume d’aventures horrifiques était vraiment peu inspiré.

On ne peut pas dire non plus que ce XXème soit le plus original qui soit, mais il offre des histoires assez sympathiques, que ce soit dans la mise en scène ou dans le développement. Certes, cela reste gentillet et peu ambitieux, mais on a pris l’habitude, c’est quand même le vingtième. Le fait est qu’une histoire de zombies et des meurtres entre Simpson, en couleur ou en noir&blanc, ça distrait. La dernière partie, la musicale, ennuie par contre un peu, bien que bénéficiant des ingrédients les plus inattendus.

Bref, ce Treehouse of Horror XX se révèle être convenable, pas inoubliable, mais légèrement supérieur à ce que la série nous a déjà délivré en ce début de saison.

The Cleveland Show – Birth of a Salesman (1.04)

Avec l’aide de l’ours Tim, Cleveland se trouve un travail de vendeur. Rallo et Roberta se rendent compte que Cleveland Jr. refuse d’accepter le divorce de ses parents. Ils vont alors tenter de l’aider.

Maintenant que Cleveland est bien installé dans sa nouvelle vie, il lui faut un travail. C’est là qu’intervient Tim, son voisin l’ours. Depuis le début, le nouveau groupe d’amis de Cleveland n’a pas été très exploité. Il faut dire qu’ils ressemblent de loin à celui de Family Guy. Il fallait donc quelque chose pour réussir à amplifier le contraste. Pour ce faire, voilà Terry, le meilleur ami de Cleveland de l’époque du lycée. Ensemble ils vont renouer dans l’alcool, tandis que Tim galère au travail depuis que son voisin a pris sa place de meilleur vendeur.

Tout ceci nous donne une histoire assez dynamique qui bénéficie de la fraicheur des nouveaux protagonistes pour apporter une véritable différence par rapport à Family Guy. C’est plutôt bienvenu, car vu que l’humour est également légèrement différent, il est bien d’avoir les personnages pour l’appuyer. Terry et Tim le font à merveille, de même qu’à la maison, Rallo, Roberta et Cleveland Jr., même avec une storyline peu développée, arrivent à délivrer de très bons moments comiques et non dénués d’intelligence.

Chaque nouvel épisode semble être supérieur au précédent. Pourvu que ça dure.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires