The Twilight Zone Saison 2 : Entre coup de génie et coup de mou

The Twilight Zone Saison 2 Jordan Peele - The Twilight Zone Saison 2 : Entre coup de génie et coup de mou

Il y a quelques semaines de cela, The Twilight Zone a fait son retour sur la plateforme CBS All Access pour sa seconde saison. Toujours incarnée par la voix suavement grave de Jordan Peele, cette Quatrième Dimension a une nouvelle fois su aller chercher une myriade de scénaristes, dont certains avaient déjà fait leurs preuves sur la première saison. Glenn Morgan (X-Files, Space 2063), Heather Anne Campbell (Saturday Night Live, Corporate) ou Alex Rubens (Community, Key & Peele) sont revenus sur un ou plusieurs épisodes. Jordan Peele himself s’est prêté à l’exercice, tout comme Oz Perkins, Win Rosenfeld ou encore Sara Amini et Emily Chang.

Il est temps de pénétrer une nouvelle fois dans une dimension où le temps peut être une éternelle boucle, où un regard peut vous faire changer de corps, où des extraterrestres — mythiques — peuvent vous enlever et où un médaillon peut vous donner les clés du succès. Une dimension où tout est possible et où il faut remettre un peu d’ordre afin de savoir, au travers d’un classement, les forces et faiblesses de cette seconde saison de The Twilight Zone :

The Twilight Zone Saison 2 Episode 10 - The Twilight Zone Saison 2 : Entre coup de génie et coup de mou

1. You Might Also Like (2.10)

Une femme au foyer, Mrs Warren (Gretchen Mol), va bientôt recevoir un mystérieux appareil dont on ne cesse de faire la publicité, l’« Egg ». Cet appareil promet un avenir radieux pour chaque foyer en faisant l’acquisition, mais elle se pose beaucoup de questions quant au fonctionnement de ce produit.

You Might Also Like est, j’ose le terme, un petit chef d’œuvre de la Quatrieme Dimension et s’impose logiquement comme l’un des meilleurs épisodes de ce revival initié par Peele en 2019. Oz Perkins, qui a écrit et réalisé cet épisode, parvient à jouer astucieusement avec la mythologie du show, avec l’apparition de personnages ayant marqué la série originale de Sterling (dans « To Serve Man », le 24 de la saison 3), tout en déployant une approche authentique aussi bien dans la narration que dans les visuels. Troublant, complexe et dérangeant, cet épisode est assez exigeant vis-à-vis de son spectateur tant il lui demande une immersion totale pour apprécier les nombreuses nuances qui irriguent l’ensemble. Dénonciation d’une Amérique obnubilée par l’idée de grandeur, You Might Also Like laisse autant de réflexions que d’interrogations en nous. C’est bel et bien cette empreinte qui en fait le point culminant de cette saison 2.

The Twilight Zone Saison 2 Episode 9 - The Twilight Zone Saison 2 : Entre coup de génie et coup de mou

2. Try, try (2,09)

Chercheuse spécialiste des masques aborigènes, Claudia (Kylie Bunbury) se rend au musée lorsqu’elle croise le chemin du séduisant Marc (Topher Grace). Le coup de foudre est immédiat alors que cette dernière se rend compte qu’ils partagent les mêmes références, les mêmes centres d’intérêt, mais tout cela semble trop parfait.

La boucle temporelle, car c’est bien de cela qu’il est question ici, est un genre à elle seule tant le sujet est au cœur d’un nombre incalculable d’œuvres cinématographiques, littéraires ou sérielles. Un genre qui peut par conséquent donner une sacrée sensation de déjà vu. Pourtant, le scénariste Alex Rubens — derrière The Comedian et Blurryman en saison 1 — trouve ici un angle assez intéressant pour happer le spectateur. L’une des clés de l’épisode reste la lente métamorphose de son ambiance. Si tout débute comme dans une rom-com, Rubens installe au fur et à mesure des scènes un étrange malaise duquel s’extirpe toute la puissance de cette histoire. Try, try est avant tout en prise avec notre époque en interrogeant des notions telles que le consentement, le harcèlement et les agressions sexuelles.

The Twilight Zone Saison 2 Episode 1 - The Twilight Zone Saison 2 : Entre coup de génie et coup de mou

3. Meet in the Middle (2.01)

Lors d’un rendez-vous galant, Phil (Jimmi Simpson) entend subitement la voix d’une femme qui n’est pas dans la salle avec lui. D’où provient cette voix et pourquoi ne l’entend-il que dans son esprit ?

Meet in the Middle serait le film Her avait été réalisé par Alfred Hitchcock. En effet, l’épisode partage avec Her cette étrange romance naissant entre deux êtres ne pouvant pas se voir ou se toucher. Sara Amini et Emily Chang, les deux scénaristes, prennent d’ailleurs le temps pour développer cette relation, et font naître pour ce couple une certaine tendresse. Mais la force de cet épisode provient du twist (que je n’ébruiterai pas ici) qui vient rebattre intégralement les cartes et installe dès lors une ambiance plus hitchcockienne, lorgnant par instant vers le Gone Girl de David Fincher.

The Twilight Zone Saison 2 Episode 5 - The Twilight Zone Saison 2 : Entre coup de génie et coup de mou

4. Among the Untrodden (2.05)

Irène (Sophia Macy) débarque dans un nouveau lycée, un moment difficile à négocier dans la vie de l’adolescente. Elle ne tarde pas à attirer les moqueries des autres filles de la classe, en particulier de Madison (Abbie Hern), la « leadeuse » du groupe. Bien mal engagée, la relation entre les deux jeunes filles prend un tournant inattendu…

Signé par Heather Anne Campbell — scénariste de Not All Men et Six Degrees of Freedom en saison 1 —, Among the Untrodden s’amuse des certitudes de son spectateur. Dés les premières minutes, on semble nous donner les clés entourant son intrigue. Nous voici dans une étrange histoire de teen drama. Au fur et à mesure, on ne cesse de nous déstabiliser en tordant et retordant son récit. L’épisode prend dès lors l’apparence d’une véritable montagne russe où l’on tente de recoller les morceaux afin de mieux comprendre, mais à peine pensons-nous avoir trouvé la solution qu’un nouveau twist déroute l’intrigue. Il faut alors, comme dans les meilleurs récits de la série, attendre les ultimes minutes pour appréhender tous les tenants et aboutissants de l’histoire et pouvoir ainsi affirmer : voici un très bon épisode.

The Twilight Zone Saison 2 Episode 2 - The Twilight Zone Saison 2 : Entre coup de génie et coup de mou

5. Downtime (2.02)

À force de détermination, Michelle (Morena Baccarin) obtient la promotion dont elle rêvait depuis des années : la direction d’un hôtel de luxe. C’est pour elle un aboutissement et la récompense de bien des sacrifices consentis au fil des années. Michelle ne sait toutefois pas encore que le monde extérieur s’apprête à changer…

Premier épisode de la série à avoir l’honneur d’être écrit par Jordan Peele, Downtime navigue entre Matrix et Vanilla Sky au sein d’un scénario embrassant un certain féminisme. En effet, le récit met en lumière une héroïne (Morena Baccarin impeccable) qui tente de s’extirper d’un système pour pleinement se réaliser. S’il vaut mieux ne pas dévoiler les tenants et aboutissants de l’intrigue, disons simplement que l’épisode illustre le poids du patriarcat sur l’existence même des femmes qui semblent toujours devoir répondre à un homme au-dessus d’elles. Dès lors, Downtime prend la forme d’une émancipation aussi exaltante qu’ardue.

The Twilight Zone Saison 2 Episode 3 - The Twilight Zone Saison 2 : Entre coup de génie et coup de mou

6. The Who of You (2.03)

Casting après casting, Harry (Ethan Embry) ne parvient pas à décrocher un rôle. Du côté de sa vie privée, la situation n’est guère mieux. Déçu et aigri, Harry prend les choses en main et se tourne vers une solution radicale qui l’expose à des revers. Un évènement inattendu va toutefois se produire lorsque Harry entre dans une banque qu’il a décidé de braquer…

Pour son premier scénario pour la série, Win Rosenfeld signe un solide épisode. Alors oui, le récit aurait pu approfondir certains aspects, mais The Who of You pourrait servir d’épisode type pour toutes personnes désirant se faire une idée sur l’esprit de The Twilight Zone. En effet, il contient ce qu’il faut en rebondissements avec du rythme et des performances solides pour emballer n’importe quel spectateur. On retiendra notamment un Ethan Embry dans un rôle multiple qui lui offre assez de matière pour explorer une large variété d’émotions. Mais ce qui en fait définitivement un épisode de la Quatrieme Dimension, c’est l’amertume qui se dégage de sa fin.

The Twilight Zone Saison 2 Episode 8 - The Twilight Zone Saison 2 : Entre coup de génie et coup de mou

7. A Small Town (2.08)

Trina Grant, maire de la petite bourgade de Littleton, décède. Un an plus tard, son mari, Jason (Damon Wayans Jr.), est toujours affecté par cette mort et sent que le nouveau maire (David Krumholtz) a réduit à néant le travail de son épouse. Il fait alors une découverte extraordinaire qui pourrait faire basculer le destin de Littleton…

Au travers d’une petite idée toute simple : et si vous pouviez modifier votre ville que feriez-vous ? Steven Barnes et Tananarive Due, les deux têtes pensantes de l’épisode, déroulent une myriade de réflexions intéressantes. Entre la faiblesse du politique, les dangers des rancunes personnelles, la corruption du pouvoir ou encore l’importance des communautés, A Small Town ne manque pas de sujets à explorer. Cependant, à force de multiplier les pistes, la narration se disperse et finit par n’apporter que des éléments de réflexions un brin trop artificiels. L’ensemble reste solide et efficace inscrivant le récit dans la tranche divertissante du show.

The Twilight Zone Saison 2 Episode 6 - The Twilight Zone Saison 2 : Entre coup de génie et coup de mou

8. “8” (2.06)

Au cœur de la station scientifique NyBy, une mission océanographique étudie les nouvelles espèces animales de l’Antarctique. Les premières observations révèlent l’existence de prédateurs non encore répertoriés venant des abysses.

Glen Morgan donne à son 8 des faux airs de l’épisode Ice de The X-Files — déjà scénarisé par lui. On plonge ici dans un huis clos anxiogène qui, comme souvent, voit planer sur lui l’ombre écrasante du Alien de Ridley Scott. Toute la thématique qui alimente l’épisode repose sur l’évolution des êtres et comment l’humain pourrait devenir une espèce non plus dominante, mais menacée. Mais toute cette interrogation, aussi intéressante soit-elle, n’est au fond qu’un prétexte pour offrir quelques visions bien glauques et faire monter le palpitant de son spectateur. Il faut donc savourer 8 comme un récit divertissant, une chose agréable en soit, tant la saison 1 avait parfois tendance a trop vouloir politiser ses intrigues, mais qui s’avère ici être un brin trop rapide pour totalement convaincre.

The Twilight Zone Saison 2 Jenna Elfman Christopher Meloni - The Twilight Zone Saison 2 : Entre coup de génie et coup de mou

9. A Human Face (2.07)

Robert (Chris Meloni) et sa femme Barbara (Jenna Elfman) s’apprêtent à déménager d’une maison qui enferme bien trop de souvenirs. Pour le couple cela doit être un nouveau départ. En plein dans les cartons, ils pensent entendre des bruits étranges venant de la cave. Ils y descendent et font une terrifiante découverte…

Premier impair pour Alex Rubens qui jusqu’ici avait toujours offert des excellents épisodes (The Comedian, Blurryman et Try, try). S’articulant autour d’une question : jusqu’où peut aller l’humain pour étouffer la douleur d’un deuil ? A Human Face fait de son élément de SF le nœud d’un récit plus intimiste. Si Christopher Meloni et Jenna Elfman exécutent admirablement bien leur partition, il ne reste pas moins que ces réflexions autour des erreurs, des regrets et des incompréhensions ne dépassent jamais le qualification peu reluisante de : moyens. Ni réellement mauvais, mais pas tellement bon non plus, A Human Face ne demeurera en tête pas plus que le temps de l’épisode lui-même, une trentaine de minutes.

The Twilight Zone Saison 2 Episode 4 - The Twilight Zone Saison 2 : Entre coup de génie et coup de mou

10. Ovation (2.04)

Fiji (Sky Ferreira) tourne son dernier clip qui devrait faire le buzz. En sortant du studio, elle s’arrête devant Jasmine (Jurnee Smollett), une jeune guitariste de rue, à qui elle donne un médaillon avant de disparaitre. Le lendemain, Jasmine semble avoir une créativité décuplée et une audience qui lui est totalement acquise…

Est-ce que le succès est toujours vecteur de talent ? De cette interrogation, The Ovation cherche à illustrer la lassitude éclair du public, capable de créer une star en quelques secondes et l’oublier tout aussi vite. Le récit se présente dès lors comme une critique acerbe du star-système qui fait et défait les artistes sans réellement se préoccuper de l’humain qui l’incarne. En soit, The Ovation n’a rien d’inintéressant, mais il se heurte à une terriblement sensation de déjà vu. En effet, on pourrait par moment se croire devant un remake raté de The Comedian (1,01). Si Emily Chang et Sara Amini avaient su avec Meet in the Middle encapsuler un récit, savourant quelques lenteurs pour mieux décontenancer par la suite, ici, cela ne marche tout simplement pas. Ovation met un temps fou à introduire son sujet tout en offrant un dernier tiers qui traine en longueurs. Reste alors un rebondissement final glaçant et ambigu qui laisse en bouche un étrange goût de gâchis.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires