The Wire – Backwash (2.07)

16 Déc 2007 à 19:04

the wire 207 - The Wire – Backwash (2.07)
Arrivée à la fin de l’épisode, on sent le vent qui tourne. L’histoire va s’accélérer, on le sait. On prend quand même le temps de nous expliquer que dans la vie, rien n’est jamais simple, rien n’est tout blanc ou tout noir, personne n’est gentil ou méchant.

“Don’t worry kid, y’er still on the clock.” – Horseface

Sobotka est un petit joueur, cela nous l’avions compris depuis longtemps. Mais, surtout, Frank Sobotka fait ça pour ses hommes, pour les quais. Il veut qu’il y ait du travail, il veut le bien de la communauté à laquelle il appartient. Il a de l’argent, et cet argent, il s’en sert pour aider les autres. Peut-être l’a-t-il par une voie non légale, mais, en définitive, Sobotka, c’est quelqu’un qui ne fait de mal à personne. Et qui est malin. Au contraire de Nick, intelligent, mais qui est beaucoup trop bon dans la revente. Il semble s’engouffrer là dedans, sans réfléchir à ce qui va bien pouvoir arriver. Et maintenant que Herc et Carver l’ont pris en photo, et savent son nom, on peut difficilement imaginer qu’il soit épargné à l’arrivée.

Le business est beaucoup plus sérieux du côté des tours. Stringer Bell, l’homme d’affaires, est le responsable de la mort de D’Angelo, mais il a fait sans que personne ne le sache. Un coup tout seul, par sécurité. Un coup quand même assez dur. On réalise vraiment à quel point Avon tenait à son neveu. Quand il parle famille, Avon, c’est du sérieux. Au contraire de String pourrait-on dire. A l’enterrement, Proposition Joe vient lui faire une proposition, justement : Avon a les territoires, il possède la marchandise. Une alliance, qui cède un peu de territoires, serait profitable. Pour Avon, il en est hors de question. Pour Stringer, par contre, c’est une autre histoire.

On sait depuis que Proposition Joe, il se fournit chez le Greek, par voie bateau. La police va à son tour le découvrir. Russell voit un conteneur disparaître, et tout le système de filature se met en place. Kima, en planque, voit Proposition Joe entrer dans l’entrepôt où se trouve le camion qu’ils suivaient.

Daniels, quant à lui, essaie de rester sur la ligne, c’est-à-dire, de faire exactement ce qu’on lui demande. Daniels, malheureusement, est un policier pur sang. S’il refuse d’abord de prendre l’affaire des 14 Jane Doe, Freamon va lui faire vite comprendre que c’est ce qu’il doit faire, surtout s’il veut pouvoir continuer à vivre sans problème de conscience. Accepter l’affaire est la chose à faire. Surtout vu le lien étroit qu’elle a avec le dossier Sobotka. Daniels va finir par dire à Rawls qu’il prend les 14 homicides, mais qu’il doit dire oui à tout ce qu’il demande. Sa femme, par contre, prend la nouvelle beaucoup moins bien.

L’affaire prend une vraie tournure, et tout le monde à sa part dans l’enquête : Carver et Herc sur Nick Sobotka, les autres sur la filature des cargaisons. Il ne manque plus que McNulty dans cette histoire.

Tags : The Wire moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires