Séries The X-Files : Un double tueur (11.03)

The X-Files : Un double tueur (11.03)

The X Files Saison 11 Episode 3 - The X-Files : Un double tueur (11.03)

Même quand il n’a pas écrit d’épisodes mythologiques dans la saison 10 de The X-Files, Chris Carter semblait ne plus savoir comment sa série devait fonctionner. Il n’y avait donc pas de raison d’être intrigué par un autre Monster of the Week de son cru.

Pourtant, cet épisode 3 s’inscrit naturellement dans l’évolution de cette saison 11 ou, pour être précis, dans son retour vers ce qu’était la série. Chris Carter nous offre du véritable The X-Files.

Tout débute avec un homme qui voit son double apparaitre. Cette vision lui fait peur et l’on découvre après son accident de voiture qu’il a une bonne raison d’être inquiet. Où il vit, le nombre de personnes mortes après avoir vu leur double ne cesse de croitre.

Mulder nous introduit l’affaire avec son traditionnel air de mystère. Il ne sait pas ce qu’il se passe, mais il a une idée. De son côté, Scully se tourne vers la théorie qui a du sens, ce qui les mène ainsi rapidement à l’hôpital psychiatrique où ils rencontrent une patiente pas comme les autres – au-delà du fait qu’elle est jouée par Karin Konoval que les fans de la série connaissent pour son rôle terrifiant dans l’épisode Home et pour avoir été Madame Zelma dans Clyde Bruckman’s Final Repose.

Karin Konoval est donc une vétérane de la série et on lui donne ici deux rôles à jouer, voire quatre si on fait bien les calculs.

Quoi qu’il en soit, nous sommes dans The X-Files. Mulder et Scully mènent l’enquête et des phénomènes paranormaux se produisent. C’est la formule la plus traditionnelle de la série qui est suivie ici et elle fonctionne toujours à merveille, en partie quand Chris Carter mélange humour et horreur.

Dans ce sens, le scénariste brille en ne cherchant pas à réinventer quoi que ce soit — et il aurait été sage de suivre cette voie avec la mythologie du show. Par contre, il s’intéresse à la relation entre les deux agents, au niveau personnel, ce qui rappelle combien elle a presque toujours été abordée de manière suggestive. Cela était confus, comme s’il était question de satisfaire les shippers de la première heure sans trop s’encombrer avec un changement de dynamique dans le duo.

Cet épisode 3 illustre d’ailleurs toute cette confusion qui affecte clairement les personnages eux-mêmes, sauf que cela mène quelque part.

C’est en quelque sorte un bonus dans un épisode qui nous sert donc la version de The X-Files la plus classique qui soit. Ce n’est pas l’affaire la plus étrange ni la plus ambitieuse ou marquante que la série nous a offert, mais elle fait plaisir à suivre, car elle correspond à ce que l’on est en droit d’attendre du show.

Étiquettes: