Séries The X-Files : Les monstres de Skinner (11.06)

The X-Files : Les monstres de Skinner (11.06)

The X Files Saison 11 Episode 6 - The X-Files : Les monstres de Skinner (11.06)

Après tant de saisons, les scénaristes de The X-Files s’intéressent finalement à ce qui motive Skinner à apporter son soutien à Mulder et Scully. Cette saison 11 a donc encore quelques surprises en elle.

Tout débute avec la disparition de Skinner. Kersh refait surface pour mettre Mulder et Scully sur l’affaire et suggérer qu’ils sont responsables du fait que Walter n’a jamais vu sa carrière évoluer. L’idée ici est de commencer à remettre en cause cette histoire de trahison qui ne tient pas réellement la route.

Pour ce faire, nous découvrons le passé de Skinner au Vietnam où il fit face à des monstres. Figurativement parlant, malheureusement. Cet épisode manque en effet de phénomènes inexpliqués, à l’exception d’une perte de dents dont on deviner aisément l’origine de toute façon.

Quoi qu’il en soit, nous avons du The X-Files assez basique. Des gens meurent, on accuse un monstre, Skinner refait surface sur la piste de ce dernier, Mulder et Scully ne sont pas loin derrière, explications et c’est terminé ou presque.

La structure de l’épisode est terriblement linéaire malgré l’utilisation de flashbacks, mais ceux-ci ne font que compléter l’histoire de façon superficielle, il n’aide pas à ajouter une perspective. Tout est vraiment construit pour nous mener au moment où Walter Skinner finit par expliquer pourquoi il est un tel soutien pour les agents des affaires non classées.

C’est un développement autour du personnage qui arrive des années trop tard. Certes, il méritait qu’on s’intéresse à ses motivations et celles qui lui sont données ne sont pas mauvaises, mais que doivent-elles ajouter de substantiel à ce stade si avancé de la série ? Il aurait été plus pertinent d’aborder le sujet quand on ne savait pas vraiment de quel côté il apportait son soutien. Cela fait maintenant longtemps que Skinner peut justifier ses positions uniquement en utilisant tout ce qu’il sait et tout ce qu’il a traversé. Il n’avait pas besoin de plus.

Pourtant, c’est ce que l’on nous donne ici dans un épisode à la structure la plus générique possible pour du X-Files. Ce qui amplifie l’aspect forcé de la conspiration qui nous est exposée sans détour, d’une manière qui la rend plus surréaliste qu’intrigante — un effet qui est empiré par la dernière scène presque absurde de l’épisode.

Au bout du compte, Skinner méritait un meilleur épisode que celui-ci. Après toutes ces années de bons et loyaux services, revenir sur ses motivations premières aurait clairement pu être fait de façon plus complexe. Au lieu de cela, nous avons du The X-Files qui exploite des clichés, lance une conspiration à la va-vite et peine à exposer Skinner de manière plus glorieuse après l’avoir fait passer pour un traitre sans raison. C’est dommage, surtout parce que c’est oubliable.

Étiquettes: