Séries Autres séries Vexed – Saison 1

Vexed – Saison 1

Vexed - Vexed - Saison 1

Jack et Kate sont deux policiers faisant équipe ensemble, mais ayant une approche du métier et de la vie en général bien différente. En fait, il leur arrive rarement d’être d’accord, mais cela ne les empêche pas de faire le travail, de façon pas très professionnelle, mais qui parvient quand même à donner quelques résultats.

Comédie relationnelle policière, Vexed est venue agrémenter la grille du programme pendant trois semaines d’affilée, avec un succès plutôt limité.

Nous avons ainsi Kate (Lucy Punch), femme mariée et professionnelle se retrouvant à faire équipe avec Jack (Toby Stephens), plus pressé de quitter son travail que de résoudre ses affaires. Le duo diverge sur quasiment tous les sujets, qu’il s’agisse de la façon de mener une enquête ou sur leur vie privée. Cette opposition sera l’essence même de la série, lui fournissant son énergie, mais aussi son niveau qualitatif parfois discutable.

Autant le dire tout de suite : Vexed n’est pas une franche réussite. Dès le début, la série fait preuve d’un humour au ras des pâquerettes qui réussit quand même à faire rire. Malheureusement, au bout de trois épisodes, certains rouages comiques se font un peu lassants et beaucoup trop prévisibles. Ces derniers se nourrissent principalement des échanges verbaux de Kate et Jack, puis du contexte.

Vexed se distingue pas mal sur le fait qu’elle met en scène deux policiers loin d’être la crème du genre. Si Kate reste quand même professionnelle, Jack est tout sauf cela, n’en ayant quasiment rien à faire, et jugeant régulièrement à la tête du client. Le pire de tout, c’est qu’il y a de grosses vérités qui ressortent de cet aspect de la série, ce qui fait qu’on peut perdre un peu le nord. Le cliché est tellement fort qu’on ne devrait pas se dire qu’il est si authentique, et pourtant c’est occasionnellement le cas. Les enquêtes parviennent sûrement grâce à cela à ne pas simplement servir de fond au duo, mais à faire partie intégrante du show, et chacune aura ses moments. Disons qu’elles ne sont pas continuellement intéressantes, mais possèdent souvent des éléments et des idées qui réussissent à bien prendre.

La série ne s’arrête pas à sa partie comédie policière, vu qu’ Howard Overman (aussi créateur de Misfits) prend largement le temps d’explorer leurs vies privées. Il y a une réelle volonté de tenter de faire que l’on se sente concerné, en même temps que créer une atmosphère plus dramédie que comédie, pour pouvoir de cette façon y intégrer quelques notes sérieuses. Ce n’est clairement pas la chose la plus aisée au monde, surtout quand la série joue à la base à un niveau d’humour si peu recherché. Les développements personnels de nos deux policiers ne seront donc pas les plus grands moments des épisodes, bien qu’il faille reconnaître que cela donne un peu d’épaisseur à deux personnages qui se révèlent quand même rapidement basiques.

Au final, la série se montrera homogène dans son ensemble, ce qui n’est pas véritablement une qualité dans le sens où dès le départ, elle est plus que perfectible. Pour apprécier Vexed, il est préférable de ne pas être très exigeant, car elle n’a en définitive pas grand-chose à offrir.

Le générique

[flashvideo filename=video/generiques/vexed.flv image=https://images.critictoo.com/wp-content/uploads/2010/09/gen-vexed.jpg /]