Watchmen : Les nouveaux Gardiens (1.01)

22 Oct 2019 à 12:00

Après The Leftovers, HBO continue sa collaboration avec Damon Lindelof pour nous entrainer dans un monde dystopique avec Watchmen. Cette dernière est alors inspirée par le classique co-créé par Dave Gibbons, déjà porté à l’écran par Zack Snyder. Première information d’importance : il ne s’agit pas à proprement parler d’une adaptation, mais d’une œuvre qui prend place dans cet univers.

Plus spécifiquement, l’histoire de Watchmen, la série, se déroule 34 ans après la fin du comic book à Tulsa, Oklahoma. Robert Redford est le Président des États-Unis depuis 1992 et les miliciens masqués ont été mis hors la loi à cause de leurs méthodes violentes. Maintenant, pour se protéger, les forces de l’ordre se dissimulent derrière des masques, alors qu’ils doivent faire face au danger que représente un groupe de blanc suprémaciste portant des masques de Rorschach, se nommant The Seventh Kavalry.

L’épisode commence néanmoins en 1921 avec l’Émeute raciale de Tulsa, où une foule d’Américains blancs a attaqué les habitants et les entreprises de la communauté afro-américaine du quartier de Greenwood. Cela est considéré comme l’un des pires incidents de violence raciale de l’histoire du pays, et cela pose également le ton pour l’épisode. Watchmen annonce la couleur en exposant sa volonté d’explorer la question raciale, et ce season premiere introduit une opposition entre les forces de l’ordre et les blancs suprémacistes. Ce qui nous est exposé nous révèle surtout une police aux méthodes violentes et discutables.

Le conflit qui est au cœur de l’histoire trouve ses origines dans un passé qui est flou, ce premier épisode offrant une exposition particulièrement concise de la situation. Du coup, cela complique l’immersion dans le récit. En vérité, une certaine confusion émerge avec son lot de questions, entre ce que la série veut bien nous donner et les références au comic book qui foisonnent.

Pas de doute sur le fait qu’il y a la volonté de ne pas trop en dire par moment et d’injecter une dose de mystère pour susciter des questions. La partie avec Jeremy Irons semble sortie tout droit d’une autre période et laisse encore plus dubitative que la pluie de calmars. C’est normal de ne pas avoir toutes les clés en main — cela ne fait que commencer —, mais il faut aussi réussir à trouver ses marques et ce n’est pas toujours chose aisée.

Au moins, sans étonnement, le tout est bien emballé. La photographie est superbe, l’esthétique accrocheuse et la composition de Trent Rezor et Atticus Ross participe à créer une ambiance palpable. Il y a suffisamment d’éléments visuels pour rappeler que nous sommes dans une dystopie sans que cela soit encombrant et nous renvoie continuellement au comics Watchmen.

Dans tous les cas, pour maintenir le cap et l’attention, l’équipe de Watchmen peut quoiqu’il arrive compter sur Regina King, son plus grand atout. L’actrice interprète Angela Aba, détective qui agit sous le nom de Sister Night et qui insuffle une énergie singulière à l’ensemble. Elle est bien entourée — avec Don Johnson ou encore Tim Blake Nelson, Looking Glass se présentant comme un personnage prometteur —, mais elle domine l’écran avec assurance, habitant cet univers de tout son être et avec un costume qui lui va à merveille.

Au final, Watchmen s’offre une introduction qui se veut à la fois être intrigante et troublante, nous proposant un univers complexe et soulevant un certain nombre de questions sur son fonctionnement. C’est avant tout une mise en bouche léchée, maitrisée sur un plan technique, mais qui n’ouvre pas forcément l’appétit en étant un peu trop opaque sur un plan scénaristique. La curiosité est là, mais à la suite de donner envie de s’immerger dans cette réalité alternative.

Watchmen
List Price: EUR 35,00
Price: EUR 35,00
Price Disclaimer
Tags : Watchmen moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link