5 raisons de s’investir dans The 100

The 100 avec eliza taylor the cw - 5 raisons de s’investir dans The 100

Lorsque The 100 est arrivée à la mi-saison 2014 sur The CW, il était difficile de savoir quelle direction la série suivrait. Cette adaptation du roman jeune adulte de Kass Morgan semblait en partie avoir vu le jour dans une volonté de la chaine d’attirer le public de The Hunger Games (comme The Vampire Diaries avaient vu le jour après Twilight) et de surfer sur la mouvance du post-apocalyptique.

C’est ainsi que l’on se retrouvait plongé dans un monde où une guerre nucléaire a rendu invivable la Terre avec les derniers survivants de l’espèce humaine résidant dans The Ark, une station orbitale. Devant faire face à un manque de ressources, 100 délinquants juvéniles sont envoyés sur Terre pour découvrir si la planète peut être de nouveau vivable. Sur place, ils ne vont pas trop tarder à apprendre qu’ils ne sont pas seuls.

La mise en place pour The 100 sera un peu difficile, car les scénaristes devront trouver un juste équilibre entre leurs ambitions et des contraintes scénaristiques évidentes – tout particulièrement du côté de la romance. Petit à petit, ils déblaient le terrain pour affirmer l’identité du show et son propos.

Renouvelée pour une saison 3 et débarquant bientôt sur France 4 après avoir vue sa saison 1 diffusée sur Syfy, c’est le moment opportun pour se plonger dans l’univers de The 100. Voici 5 raisons de s’investir :

1 | Une sombre dystopie

Se plaçant 97 ans dans le futur après une guerre nucléaire qui a ravagé la planète, The 100 prend place dans un monde dystopique qui se veut particulièrement dangereux sous différentes formes. Ce point sera vite illustré à travers les multiples morts qui jalonneront la première saison, nous rappelant constamment que personne (ou presque) n’est à l’abri. La série se présente alors comme une sorte de relecture de Lord of The Flies (Sa Majesté des mouches), avec une touche de Lost et un brin de Battlestar Galactica. Le contexte évoluant, The 100 ne se contentera pas de reposer sur ses ingrédients de base et n’aura pas peur de se montrer toujours plus sombre, empruntant dans sa seconde saison à L’ïle du Docteur Moreau pour l’occasion.

2 | Des décisions difficiles à prendre

La survie est au cœur de The 100 et les personnages doivent prendre régulièrement des décisions loin d’être faciles. La série développe différents points de vue sur la façon de gouverner, que ce soit avec les adultes (Jaha, Kane et Abby) ou avec les jeunes (Clarke, Bellamy) ; chacun cherche alors à faire ce qu’il y a de mieux pour le plus grand nombre dans des circonstances plus que difficiles. Ils feront ainsi tous des choix avec lesquels ils devront vivre par la suite et de cela non plus, le show ne se détourne pas.

3 | Un univers qui s’étend

Si on peut reprocher à la saison 2 de ne pas avoir pleinement tiré profit de la situation de Jaha qui nous éloignait de la zone de combat plus verte, The 100 aura depuis ses débuts largement élargi son univers pour le complexifier. Les Grounders sont alors passés de peuples dangereux et meurtriers à une véritable communauté avec son propre langage dont on apprend à découvrir le fonctionnement interne et ce qu’il en a coûté pour survivre. L’introduction de Mount Weather en début de saison 2 aura aussi permis d’offrir un nouveau point de vue sur les dangers de la planète et jusqu’où la survie peut pousser à aller.

4 | Des personnages qui évoluent

Avec une saison et demie de passée, les personnages de The 100 ont déjà traversé beaucoup et ce n’est clairement pas fini. Les rapports de force se modifient régulièrement et les multiples épreuves s’accumulent, permettant ainsi d’entrainer chaque personnage dans une direction qui lui est propre. Si le parcours de leader de Clarke occupe souvent les devants, la jeune femme reste toujours bien entourée avec des amis qui évoluent aussi. La remise en cause de ses idéaux, le besoin d’apprendre à vivre avec ses actions, la volonté de se battre pour ceux qu’on aime font alors avancer les survivants.

5 | Une mise en scène efficace

The 100 n’est pas très regardante sur ses éléments les plus scientifiques, étant assez peu crédible sur cette partie du show au point qu’il est préférable de ne pas y prêter attention. Néanmoins, cela ne l’empêche pas d’être techniquement réussi et de délivrer quand l’occasion le requiert de bons effets spéciaux. Ajoutons à cela un maquillage convaincant et des scènes d’actions (à quelques occasions près) bien emballées, et la série parvient ainsi alors à exploiter ses décors et en tirer profit.

The 100 est donc une série qui a su, après quelques épisodes, s’affirmer pour nous entrainer dans un monde post-apocalyptique à la fois sombre, dangereux et complexe qui continue de s’étendre, de se développer et qui mérite le coup d’oeil.

Tags : The 100 moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires