Un Festivus pour nous autres : De la série à la réalité

Seinfeld - Festivus (The Strike - 9.10)

Alors que les fêtes sont bientôt là, nombreux sont ceux qui s’apprêtent à célébrer Noël. Il y en a cependant qui ne s’y retrouvent pas et qui voulaient une réelle alternative. C’est là que Festivus devient une option.

Peu de fêtes fictives sont passées du petit écran à la réalité. Festivus en fait donc partie, même si sa pratique reste bien entendue assez limitée – il existe d’ailleurs une page Facebook pour ceux qui veulent partager l’expérience. Revenons donc aux origines de Festivus :

a Festivus for the rest of us

Création de Daniel Lawrence O’Keefe, éditeur chez Reader’s Digest, qui lança cette tradition en 1966. L’idée était de fournir une réponse à la tension familiale durant la période des fêtes. D’ailleurs, au départ, la célébration n’était pas proprement attachée à Noël, elle pouvait prendre place entre décembre et mai. Ainsi, la première fois qu’O’Keefe organisa un Festivus, c’était à l’occasion de l’anniversaire de son premier rendez-vous avec celle qui deviendra sa femme.

Bien entendu, Festivus représente quelque chose de légèrement différent à présent grâce à Dan O’Keefe, le fils de Daniel.

The Strike

Producteur et scénariste, Dan O’Keefe travailla sur Seinfeld durant les saisons 8 et 9 de la série. C’est ainsi qu’il co-signa avec Alec Berg et Jeff Schaffer l’épisode 10 de la saison 9, le fameux The Strike. L’histoire nous entraine auprès de Kramer (Michael Richards) qui reprend finalement le travail. Il reçoit alors la visite de Frank Costanza (Jerry Stiller) qui se prépare à célébrer Festivus. Son fils, George (Jason Alexander), espérait ne jamais avoir à être mêlé à cette fête, mais quand le moyen qu’il utilise pour ne rien offrir à ses collègues de travail se retourne contre lui, il n’a pas d’autre choix que de se préparer au pire.

Grâce à cet épisode, Dan O’Keefe transforma ce qui n’était qu’une excentricité familiale en un véritable phénomène populaire. Avec The Strike, il réinvente les origines de Festivus et en fait une sorte de réponse à la pression consumériste qui définit les fêtes de Noël grâce au récit de Frank – qui semble être sorti tout droit du terrible La Course au jouet (Jingle All the Way) avec Arnold Schwarzenegger :

Frank Costanza: Many Christmases ago, I went to buy a doll for my son. I reached for the last one they had, but so did another man. As I rained blows upon him, I realized there had to be another way.
Cosmo Kramer: What happened to the doll?
Frank Costanza: It was destroyed. But out of that a new holiday was born … a Festivus for the rest of us!
Cosmo Kramer: That must have been some kind of doll.
Frank Costanza: She was.

Comment fêter Festivus ?

Comme toutes les fêtes, Festivus suit quelques lignes directrices :

The Festivus Pole : Pour remplacer le traditionnel sapin, un poteau en aluminium fait l’affaire. D’ailleurs, il a été choisi parce qu’il n’a pas besoin d’être décoré et ne demande pas d’entretien, par opposition au sapin qui symbolise une autre obligation commerciale avec toutes ses décorations. Vous pouvez en acheter un en ligne, si vous ne savez pas où vous en procurer un.

The Airing of Grievances : Au début du repas, chaque participant doit révéler comment les autres l’ont déçu cette année.

Frank Costanza : I’ve got a lot of problems with you people, and now you’re going to hear about it!

Le diner de Festivus : Peu d’indications ont été données à ce sujet, sauf qu’il n’y a pas d’alcool. Si vous en voulez, il faut amener votre propre boisson – comme le fait Mr. Kruger (Daniel von Bargen) dans l’épisode de Seinfeld.

The Feats of Strength : Après le diner, le chef de la famille doit tester sa force dans un combat qui l’oppose à un participant qu’il choisit. La célébration du Festivus n’est pas considérée comme étant terminée tant que le chef de la famille n’a pas été vaincu. Il faut noter que l’on peut décliner l’affrontement uniquement si on a quelque chose de mieux à faire.

Aller plus loin

Vous voulez vraiment tout savoir sur le Festivus, Allen Salkin a écrit le livre qu’il vous faut. Festivus: The Holiday for the Rest of Us vous explique ainsi comment bien fêter Festivus et revient en détail sur l’histoire de la fête, entre fiction et réalité.

Vous pouvez également regarder l’épisode The Strike ou lire la critique présente sur ce site.

Tags : Seinfeld moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link