Déjà oubliée ? The Dead Zone

dead zone - Déjà oubliée ? The Dead Zone

Comme on le répète régulièrement, sur Critictoo, nous cherchons toujours un moyen pour parler de toujours plus de séries. Récemment, nous nous sommes rendu compte que beaucoup de séries plus ou moins récentes ne s’inscrivaient pas vraiment dans la mémoire collective. On va donc jeter un coup d’œil à certaines afin de voir si elles méritent d’être oubliées ou non.

De quoi ça parlait ? Basée sur le roman au titre éponymeir?t=&l=as2&o=8&a=2253035262 - Déjà oubliée ? The Dead Zone de Stephen King, The Dead Zone mettait en scène Anthony Michael Hall dans la peau de Johnny Smith, un homme qui se réveille après avoir passé 6 ans dans le coma. Sa mère est décédée, l’amour de sa vie s’est remarié et a eu un fils, et surtout, il possède un don : celui d’avoir des visions quand il touche les gens.

The Dead Zone est la première série abordée dans cette colonne qui aura duré plus d’une saison. Diffusée entre 16 juin 2002 et le 16 septembre 2007 sur USA Network, elle est composée de 6 saisons, avec un total de 80 épisodes. En France, Dead Zone a été programmée sur M6, puis sur Direct Star.

Forcément, avec une telle durée de vie, la série a connu une certaine exposition, soutenue par son rapport avec le roman de King. Mais, c’est aussi une belle illustration que le nombre ne fait pas tout, car 4 ans plus tard, The Dead Zone se trouve assurément parmi les séries que l’on ne cite quasiment pas et qu’on peut aisément qualifier d’oublié dans la mémoire collective. Il y a peu de chances qu’elle soit conseillée à de plus jeunes téléspectateurs.

Principalement composée d’épisodes indépendants, la série exploitait donc au quotidien le don de Johnny Smith pour l’entrainer dans diverses situations aux importances variables. Régulièrement, cela lui servait aussi pour se sortir de crises dans lesquelles il pouvait se retrouver. Au début de la série, il était souvent en compagnie de Bruce, son kinésithérapeute et ami, qui est un personnage créé spécialement pour la série. Cela ne changera rien au fait qu’il n’a pas toujours été bien utilisé ou exploité, jusqu’à finalement ne quasiment plus être là.

Son histoire avec Sarah aura connu un développement plus fouillé, jonglant entre un amour passé et la possibilité d’un futur ensemble. Sans oublier la place de JJ dans l’ensemble. L’acteur qui l’interprétait a par ailleurs été changé dans la dernière saison. Enfin, Sarah restera mariée à Walt, shérif de la ville avec qui Johnny va régulièrement interagir. On peut reconnaître à la série d’être rarement tombé dans les clichés quant à la dynamique existante entre les trois.

Le fait est que la série ne marque pas pour son côté sentimental, mais beaucoup plus pour des histoires de plus grandes importances, comme ce qui a pu être développé autour du révérend Purdy et surtout l’Apocalypse avec le politicien Stillson. C’est majoritairement au sein de ces épisodes que The Dead Zone était au meilleur de sa forme. À cela, on peut ajouter un lot d’épisodes aux ambiances différentes et qui faisait leur effet. La série pouvait être noire ou légère, en fonction de la situation.

Le problème qui se pose alors est qu’il faut reconnaître que cela ne représente pas une grosse quantité d’épisodes.  Elle a bien entendu eu d’autres moments loin d’être mauvais, mais la série fut trop régulièrement faible – surtout vers la fin – pour former un ensemble solide. Le show a trop souvent entièrement reposé sur la capacité de son acteur principal à la maintenir la tête hors de l’eau, ce qui ne fut pas toujours facile.

Pour ne rien arranger notre affaire, The Dead Zone ne possède pas de fin, ce qui je l’admets, m’avait particulièrement déçu. C’est toujours plus difficile quand on s’est investi pendant 6 saisons dans une série. Cette dernière avait pris l’habitude de terminer ses saisons sur des épisodes mythologiques (rien d’anormal là-dedans) et de conclure à la reprise.

L’annulation n’était pas vraiment prévue. Même si les chiffres n’étaient pas au rendez-vous, les probabilités d’une saison 7 étaient à l’époque loin d’être mauvais. La série avait quitté Vancouver pour Montréal à sa saison 6 pour des raisons budgétaires.  Quoi qu’il en soit, elle fut annulée à cause d’audiences jugées trop faibles pour le prix de la série, qui n’a alors pas eu la possibilité de s’offrir une véritable conclusion.

Je termine (ou presque) sur un mot sur le générique, la série ayant changé de musique en cours de route. New Year’s Prayer de Jeff Buckley servant de thème au trois premières saisons. Il fut remplacé après par Dead Zone Epic de Blues Saraceno, et il a fallu un peu de temps pour s’y habituer.

Mérite-t-elle d’être oubliée ? Quand on a duré 6 saisons, les spectateurs qui auront suivi d’un bout à l’autre s’en souviendront d’une façon ou d’une autre. Par contre, The Dead Zone est une série trop inconsistante pour véritablement réussir à sortir du lot aujourd’hui. À l’exception d’un sentiment d’affection qui perdure, elle se révèle beaucoup trop dispensable et anecdotique pour mériter qu’on s’y investisse.

La série Dead Zone est disponible à la vente en DVDir?t=critictoo 21&l=ur2&o=8 - Déjà oubliée ? The Dead Zone.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires