Flashback: Le Prisonnier

prisoner - Flashback: Le Prisonnier

Fiche Technique

Titre original: The Prisoner
Titre Traduit: Le Prisonnier
Créateur: Patrick McGoohan et George Markstein
Année: 1er octobre 1967 au 4 février 1968 (ITV)
Nombres d’épisodes: 17
Casting: Patrick McGoohan (Le Numéro 6), Angelo Muscat (Le Maître d’hôtel), Peter Swanwick (Le Superviseur)…

L’histoire: Un homme qui vient de démissionner se retrouve dans un lie mystérieux nommé le Village. On a de cesse de lui répéter qu’il est le Numéro 6. Sa seule obsession va alors être de s’enfuir, de retrouver sa condition d’homme libre et surtout de savoir qui est le Numéro 1…

Souvenirs

Je ne suis pas amateur de séries anglaises. C’est un fait. Il y a un je ne sais quoi qui m’ennuie dans la façon de filmer de nos amis ” so british”. Un rendu final qui ne me permet pas d’adhérer totalement à des programmes pourtant souvent de qualités. Quelques séries néanmoins, comme Chapeau Melon et Bottes de cuir (période Emma Peel), le Saint avec Roger Moore, Destination Danger ou encore Amicalement Votre (toujours avec Roger “OO7” Moore mais aussi Tony Curtis), ont malgré tout réussit à me séduire au fil des années. Mais il y en a quand même une qui sort du lot plus que toutes les autres, et qui aura marqué mon parcours de sériephile, en deux étapes toutefois, je veux parler du Prisonnier, mais vous le saviez déjà car vous avez lu le titre de ce Flashback, et que vous êtes des lecteurs intelligent. Mais on fait ce que l’on peut pour boucler son introduction…

J’étais très jeune lorsque je vis quelques épisodes de la série produite par McGoohan. Datant de 1967, il est vrai que je n’étais même pas encore né lors de sa création. Diffusée sur FR3 si je ne me mélange pas les neurones, ce programme fut dans un premier temps pour moi un OVNI dont les subtilités m’effrolèrent à peine le cortex. Voir un type habillée en noir (mi curé mi Ardisson) se baladait dans un village où se trouvait un échiquier grandeur nature, être poursuivi par une boule de chewing gum géante, et hurlait à qui voulait l’entendre “Je ne suis pas un numéro”, “Qui est le numéro 1” et “Je suis un homme libre” avait de quoi laisser perplexe l’enfant que j’étais, et qui à cette époque s’éclatait plutôt devant les premières japoniaseries importées, du genre San Ku Kai (et on ne rigole pas devant son écran d’ordinateur).
Ce ne fut que de nombreuses années plus tard, que l’ingéniosité du scénario du Prisonnier m’apparut, toujours sur France 3 qui rediffusait tard la série le samedi soir. Naquit alors en moi une sorte d’addiction qui me poussa à acheter le coffret dvd, afin de voir et revoir l’une des séries télévisées les plus complexe jamais crée, avec ses multiples tiroirs et interprétations.
En effet, 30 ans avant les X Files de Chris Carter, MacGoohan créa une série totalement paranoïaque vis à vis des gouvernements. Mais se permit de faire également une critique de l’homme au sens large du terme, avec surtout sa conclusion totalement hallucinante pour l’époque, qui souleva un véritable tollé d’indignations au pays de sa Royale Majesté. Une sorte de métaphore burlesque où l’homme ne serait au final que le prisonnier de lui même. Mais là encore, chacun peut voir ce qu’il veut lors de la révélation ultime concluant la série au bout de 17 épisodes seulement, où le fameux Numéro 6 se retrouve face au Numéro 1 tant recherché.

D’ici peu, AMC la petite chaine qui monte qui monte, va diffuser une nouvelle version du Prisonnier. Le casting tient la route, et j’avoue être curieux du résultat. Néanmoins, je ne peux m’empêcher d’être inquiet, car était-il réellement nécessaire d’adapter de nos jours l’une des séries les plus cultes (et là le terme n’est pas galvaudé) de toute l’histoire de la télévision. il aurait été peut être judicieux de laisser la série vivre tranquillement dans l’esprit de ses fans, sans essayer de se réaproprier le mythe, dans lequel perdure bon nombres d’interrogations comme celle de savoir si oui ou non le Prisonnier était bien John Drake (agent secret déjà interprété par McGoohan dans Destination Danger). Pour ma part, je pense que oui…

“Il n’y a plus d’abonné au Numéro demandé”, ce cher McGoohan ayant disparu, aurait été une formule d’un goût douteux j’en conviens pour terminer ce Flashback pourtant si agréable à lire, alors je me contenterai de dire que nous sommes tous des “téléspectateurs libres”, libres de choisir nos programmes. Ce qui n’est déjà pas si mal dans un monde de plus en plus uniformisé. Un monde qui ressemblera peut être un jour à un simple Village peuplé de numéros…

En attendant ce jour, peut être pas si lointain,  Bonjour chez vous

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires