Autres Articles iZombie : Une Zombie, une fantôme et un Terrier-Garou entrent dans un Diner

iZombie : Une Zombie, une fantôme et un Terrier-Garou entrent dans un Diner

  • par
  • 3 min read

iZombie Comic Book - iZombie : Une Zombie, une fantôme et un Terrier-Garou entrent dans un Diner

Tout commença un soir d’Halloween, alors que des morts viennent frapper à la porte d’un homme qui se trouve être un tueur. Cela ressemble au dernier épisode de la seconde saison de Dead Like Me et ce n’est probablement pas anodin, car iZombie a d’autres points communs avec la création de Bryan Fuller – en dehors du fait qu’elle est également une série maintenant.

Création de Chris Roberson avec Mike Allred au dessin, cette série éditée aux USA par Vertigo se compose de 28 numéros – publiés entre 2010 et 2012 et toujours inédite en France. Les morts qui frappent à la porte sont Gwen la zombie, Ellie la fantôme et Spot le Terrier-Garou (qui n’est pas mort, juste possédé). Le tueur, comme on l’apprend rapidement, est John Amon, un zombie venant du temps de Pharaon. Ce ne sont pas les seules créatures qui se baladent librement dans les rues d’Eugène dans l’Oregon, puisque des vampires sévissent aussi dans le coin.

L’univers du comic book se montre dès le début assez riche, mais ce ne sont pas ses multiples intrigues qui s’entrecroisent qui lui donneront sa véritable force. Néanmoins, du calme paisible du quotidien à une invasion de véritables zombies qui nous mène à une catastrophe aux proportions lovecraftienne, la vie de Gwen et de ses amis sera bien mouvementée.

Pour elle qui travaille dans un cimetière où elle creuse des tombes, son plus gros challenge est – depuis sa mort – de réussir à manger un cerveau par mois. Après chaque repas, elle se retrouve avec les souvenirs de son dernier repas dans sa tête et tente d’apporter aux morts un peu de paix. Cela nous entraine dans des aventures dignes de Scooby-Doo dans un premier temps, mais surtout dans une quête identitaire à la recherche de souvenirs perdus et d’une vie qui s’efface.

Relativement excentrique au niveau de sa mythologie, iZombie ira plus loin que ça en revisitant justement quelques mythes et en développement les siens de façon colorée. Au fil des numéros, le petit univers d’Eugene semble s’élargir avec ses monstres et ceux qui viennent les éliminer. Tout le monde se croise paisiblement jusqu’à ce que des vérités fassent surface et compliquent des relations.

Les métaphores se mélangent aux références de pop culture grâce au découpage énergique des cases et au dessin de Mike Allred qui se révèle bien plus riche qu’il n’y parait au premier abord. Son style facilement identifiable trouve avec iZombie de quoi respirer pleinement et cela apporte un dynamisme notable à la narration, en particulier quand le chaos se met à régner.

Sans surprise, l’adaptation de The CW n’a conservé que peu d’éléments du matériel d’origine. C’est légèrement regrettable, car le petit monde d’iZombie version comics était plein de possibilités et, même si l’aventure de Gwen se termine avec une conclusion relativement définitive, Chris Roberson semblait avoir de quoi raconter encore beaucoup de choses avec sa galerie de monstres.

Les comic books iZombie sont réunis dans une intégrale en import qui sont inédits en France.

61rlt0e0QkL. SL75  - iZombie : Une Zombie, une fantôme et un Terrier-Garou entrent dans un Diner
Price: 53,24 €
small orange - iZombie : Une Zombie, une fantôme et un Terrier-Garou entrent dans un Diner
Price Disclaimer