News Cobra Kai Saison 3 : Le dojo du Karaté Kid va finalement s’installer sur Netflix

Cobra Kai Saison 3 : Le dojo du Karaté Kid va finalement s’installer sur Netflix

  • par
  • 2 min read

Cobra Kai Saison 3 Netflix - Cobra Kai Saison 3 : Le dojo du Karaté Kid va finalement s'installer sur Netflix

Il y a quelques mois de cela, la plateforme Youtube annonçait qu’elle ne produirait plus de séries, annulant la majorité de son catalogue. Cobra Kai qui était son plus grand succès avait tout de même été renouvelée pour une saison 3 et il fut annoncé récemment que celle-ci cherchait un diffuseur. Aujourd’hui, il est officialisé que Netflix reprenait la série.

Avec 23 millions de personnes qui ont regardé le premier épisode de la saison 2, Cobra Kai avait décroché un renouvellement rapide en mai 2018. Les fans attendent ainsi depuis plus d’un an pour découvrir la suite de l’histoire et ils vont devoir être patients un peu plus longtemps. En effet, Netflix va commencer par proposer d’ici la fin de l’année les deux premières saisons à ses abonnés. La saison 3 arrivera plus tard, certainement au début de l’année 2021. La plateforme de streaming confirmera cela ultérieurement.

Si vous n’êtes pas familiers avec Cobra Kai, c’est une série qui s’inscrit dans la suite des films Karaté Kid dans laquelle nous retrouvons donc Ralph Macchio qui endosse de nouveau le rôle de Daniel LaRusso. La saison 1 débute 34 ans après le dernier film avec Johnny Lawrence (William Zabka) qui cherche la rédemption en rouvrant le Dojo de karaté Cobra Kai. Sa rivalité avec Daniel Larusso reprend de plus belle. Ce dernier a trouvé le succès dans les affaires, mais lutte pour maintenir l’équilibre dans sa vie. En saison 2, Daniel réalise que s’il veut vraiment battre Cobra Kai, il doit avoir sa propre école de karaté. Il ouvre dès lors la Miyagi-Do, en l’honneur de son mentor, Mr. Miyagi.

Au niveau du casting régulier, Cobra Kai réunit donc William Zabka et Ralph Macchio qui sont alors entourés par Courtney Henggeler, Xolo Maridueña, Tanner Buchanan et Mary Mouser.

Étiquettes: