Pulse – Pilote (1.00)

pulse - Pulse - Pilote (1.00)

Un an après le décès de sa mère, Hannah reprend sa formation médicale dans un des meilleurs hôpitaux du pays. Elle est bientôt terrifiée par d’étranges visions, alors que son ex-petit ami, le chirurgien Nick, a un comportement bizarre. Les questionnements d’Hannah vont la pousser à découvrir ce que cache Nick et ce qui se trame dans les lieux.

BBC Three lance sa saison des pilotes – qui en contient 3 – avec Pulse, qui table dans le genre horreur.

L’épisode nous introduit donc à Hannah (Claire Foy), future médecin qui ne s’est pas encore remise de la mort de sa mère, mais doit reprendre sa formation après un an d’arrêt. Très rapidement, elle va se rendre compte que quelque chose cloche à l’hôpital et nous aussi.

Enfin pour tout dire, il y a un problème dès les premières secondes de Pulse : c’est la réalisation de James Hawes. Les plans posés ne sont pas sa spécialité, et cela rend certaines scènes peu agréables, voire difficilement lisibles. En tout cas, cela appuie le côté pauvre de cette production, affirmée par quelques SFX douteux.

Pulse jouant dans l’horreur, Paul Cornell tente d’imposer une ambiance forte, et celle-ci réussit à l’occasion à prendre. Quelques scènes de sang giclant gratuitement épauleront dans la seconde partie cette sensation. De ce point de vue là, quand l’histoire prend bien le temps de se poser et de suivre Hannah, on arrive à obtenir des scènes concrètes, exprimant le potentiel ambiant. Seulement, il est difficile de ne pas avoir le sentiment que l’histoire a été hachée par le montage; on passe d’un lieu à un autre sans trop savoir comment et les transitions sur fond blanc sont justes mauvaises.

Quoi qu’il en soit, Hannah va donc découvrir qu’il se trame de drôles d’expériences dans l’hôpital, la série jouant ainsi dans un registre assez classique de l’horreur. Le tout étant orchestré avec beaucoup trop de prévisibilité pour réellement surprendre. De plus, on ne peut pas dire que Cornell se donne la peine de crédibiliser son univers, ayant clairement choisi le milieu médical comme lieu pour des raisons pratiques. Il n’y a aucune volonté d’offrir une représentation tangible, et je ne parle pas des gestes de médecins, mais de simples petites choses, comme le fait qu’elle a son téléphone qui sonne alors qu’elle est en plein boulot !

Bref, Pulse est bourré de défauts, mais malgré cela, j’admets bien volonté avoir été prise dans le visionnage, l’heure aidant sûrement pour accentuer l’ambiance. En tout cas, il est évident qu’il y a du potentiel, l’épisode réussissant à intéresser malgré tout ce qui cloche en lui. Si cela n’est pas un signe, je ne sais pas ce que c’est.

S’il y a une suite, je regarderais sûrement.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires