Survivors – Episode 1

survivors1 - Survivors – Episode 1

Un virus de la grippe commence à se rependre en Angleterre. Rapidement, le monde entier est touché et la majorité des habitants meurent. Quelques-uns, très peu, survivent et cherchent à ce que cela perdure.

Survivors est le nouveau drama évènement de la BBC, annoncé avec une grosse campagne de pub, un casting de luxe et, globalement, réalisé avec les moyens de ses ambitions. Il faut dire que dans son pays, la série n’est pas une inconnue, vu qu’elle est le remake d’un succès des 70’s.

Aujourd’hui, nous pouvons donc découvrir cette histoire de monde dévasté par un virus, où les survivants tentent de s’organiser, mais ils ne sont vraiment pas nombreux.

Depuis les années 70, le sujet a été traité sur de multiples supports, à de nombreuses occasions. Un remake se doit donc de tenir compte de son temps, mais il me sera difficile de juger des évolutions, n’ayant pas vu l’original.

L’histoire débute donc par l’introduction de quelques personnages qui survivront et d’autres qui ne passeront pas l’épidémie, enfin, peut-être pas. Bref, la grippe s’attaque aux Anglais et à la Terre entière. La seconde moitié de l’épisode va se forcer de nous rapprocher quelques-uns des personnages principaux, dont ceux interprétés par Max Beesley, Julie Graham, Zoe Tapper, Philip Rhys, Chahak Patel et Paterson Joseph. Quelques beaux noms de l’écurie BBC.

La réalisation est à la hauteur des grandes productions de la chaine – plans de toute beauté et une mise en image bien travaillée. Cela n’est pas très surprenant, et c’est donc du côté de l’histoire que l’on a plus à craindre. L’introduction des personnages nous place devant une constatation habituelle de ce type d’histoire : chacun correspond à un type de personnalité, histoire que tout le monde puisse s’y retrouver. On a donc la mère de famille, le riche égoïste, le solitaire, le criminel, la doctoresse et le gamin.

Tous prennent place dans cet enfer où les cadavres s’entassent pour mieux pourrir, mais ils ne se réveilleront pas pour devenir des zombies, non, ceux-là restent bien morts. Ce n’est pas un mal, mais il faut reconnaître que ce premier épisode de 90 minutes (les prochaines feront 60 minutes) à tendance à manquer de rebondissements. Il est probable que supprimer la demi-heure supplémentaire aurait certainement enlevé de la crédibilité aux diverses rencontres, mais n’aurait pas fait de mal au rythme de l’histoire. Il faut dès lors espérer que cette longue mise en place permettra aux épisodes suivants de se concentrer sur d’autres aspects de l’intrigue. Il est d’ailleurs succinctement abordé l’origine du virus, mais il reste pas mal de pans de l’histoire à aborder.

Ce premier épisode de Survivors laisse donc entrevoir un bon potentiel pour la suite, reste à savoir si celui-ci sera bien exploité. Il faut aussi espérer une augmentation du rythme, maintenant que le groupe de survivants s’est formé, car il ne reste déjà que cinq épisodes.

Tags : Séries Anglaises moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires