Le meurtrier est la guest star, dans la bibliothèque, avec le chandelier

1 Mar 2012 à 8:53

la guest star dans CSI - Le meurtrier est la guest star, dans la bibliothèque, avec le chandelier

Ce n’est pas une nouvelle, dans la majorité des procedural dramas, c’est la guest star qui est coupable. En fait, c’est un procédé tellement vieux que ça a de mauvais relents de clichés et les scénaristes s’amusent à jouer avec ça autant qu’ils peuvent le faire avec d’autres clichés – quand ils ont conscience de ce qu’ils font.

Cela dit, ce n’est pas forcément une mauvaise chose à mes yeux. Cependant, j’ai lu sur l’Interweb des personnes qui disaient ne pas regarder des shows à la CSI ou NCIS parce qu’ils savaient dès le départ qui était coupable. Pour moi, c’est assez présomptueux comme déclaration, car il faut déjà reconnaitre la guest star et, en plus, elle n’est pas forcément dans le rôle du coupable. Certes, il y a du vrai dans le fait que la guest star est le coupable de manière régulière, mais ce n’est pas vraiment le problème.

Dans un show comme CSI, par exemple, le but n’est pas de découvrir qui est coupable, mais de suivre le processus qui mène à la découverte. Gil Grissom répétait souvent qu’il devait écouter les preuves, car elles ne mentent pas. Le concept du show a toujours été de faire parler les preuves, les guest stars ne sont que des accessoires. De plus, la série s’est affranchie depuis longtemps du simple guest star = coupable. La guest star est régulièrement la victime et, autrement, il y a souvent plusieurs guest stars par épisode, du coup, ça change la donne (forcément, l’une d’entre elles sera le coupable).

Dans la saison 3 de Whitechapel, les histoires sont découpées en deux épisodes et, dans les deux premières diffusées jusque-là, j’avais identifié le coupable dans la première partie parce que je connaissais l’acteur et il ne faisait étrangement qu’une scène. Peu importe, car l’intérêt de la série ne repose pas dans l’identité du tueur, mais dans les personnages qui mènent l’investigation – ça et le fait que ce soit super glauque.  Whitechapel est une série britannique, donc la majorité des français ne sont pas familiers avec les acteurs et ne reconnaitront pas nécessairement les coupables. C’est peut-être la solution, il faut arrêter de regarder autant de séries, comme ça il est plus difficile d’identifier les acteurs.

L’autre solution est de regarder uniquement les cop shows qui ne misent pas tout sur l’identité du tueur. Ces derniers sont désormais légion, probablement à cause du problème qui nous intéresse aujourd’hui. Ce n’est d’ailleurs pas vraiment nouveau, car il y a des séries policières depuis bien longtemps qui utilisent des acteurs invités pour jouer les coupables.

En France, on aime bien éloigner la série de ce qu’elle est pour tenter de la représenter systématiquement comme une sorte de métaphore socioculturelle. C’est une approche que je trouve assez ridicule, mais ici elle pourrait avoir un sens si on veut prouver que le problème n’est pas la guest star, mais le message qui est véhiculé. Si le spectateur prend automatiquement au premier degré les intrigues et ne s’intéresse pas aux personnages et aux thématiques des épisodes, il ne reste que l’intérêt suscité par la découverte de l’identité du coupable pour motiver un visionnage. Certaines séries sont juste mauvaises et n’offrent, de toute façon, que ça pour sustenter le spectateur, mais dans la masse, il y a des séries policières dans lesquelles chaque semaine une guest star est coupable et ça n’enlève rien à l’intérêt général du programme. Je ne regardais pas Homicide pour savoir qui était le dernier meurtrier à sévir à Baltimore, mais plus pour voir Pembleton, Bayliss et consorts interagir. Mon intérêt dans CSI repose plus sur les personnages que j’ai appris à aimer et sur les univers dépeints chaque semaine. Je peux continuer ainsi, mais mon point est fait à ce stade, je pense.

Au final, la guest star est coupable, mais peu importe.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link