Plus One – Saison 1

Plus One – Saison 1

Rob Black se fait larguer par Linsey, sans raison apparente. Il va apprendre peu de temps après qu’elle est maintenant avec Duncan du groupe Blue, et ils vont se marier. Rob reçoit son invitation et décide d’y aller, mais pour cela, il doit d’abord se trouver une femme hors-norme pour l’accompagner.

Plus One est une comédie de Channel 4 dont la première saison n’est composée que de 5 épisodes. On y suit donc Rob dans sa quête d’une Plus One pouvant faire jalouser Linsey. Le tout s’achèvera par le mariage, mais avant d’y parvenir, Rob va vivre des aventures assez survoltées.

Tous les épisodes débutent de la même façon, c’est à dire, par la révélation de la nouvelle idée un peu douteuse qui permettra à Rob d’arriver à ses fins. Bien entendu, il n’a pas de chance et chacune de ses tentatives se soldera par un échec. Il faut dire qu’entre sa morale parfois questionnable – pour lui, la fin aussi futile soit-elle, justifie les moyens – et son manque de chance assez hallucinant, il se retrouve quasiment systématiquement pris dans des situations délirantes.

Mais l’humour de cette comédie n’est pas uniquement basé sur une suite de quiproquo aux conséquences variables, non, en fait, une grosse partie repose sur la galerie de personnages qui peuplent la série. On a bien entendu Rob, mais aussi son frère Rich, légèrement obsédé et peu raisonnable, Rebecca sa sœur qui ne sort qu’avec des hommes qui finissent par se révéler gay, y compris le père de son nouveau-né, Paul, le meilleur ami photographe qui en pince pour la sœur, Laura, collègue de travail et complice involontaire, et enfin, Duncan From Blue. Ce dernier interprète son propre rôle avec un sens de la dérision assez affirmé. Il s’autocaricature, devenant un être merveilleux que tout le monde aime et il le rend bien, ce qui fait de lui le parfait antagoniste de Rob.

Plus One impose rapidement les bases de son univers et de ses codes. Dès le Pilote, on sait ce que l’on va avoir, mais la série ne joue pas dans la demi-mesure, et malgré la simplicité de l’histoire, on ne s’ennuie pas, tout au contraire, car le rythme est soutenu et l’on n’a pas le temps de souffler entre les malheurs de Rob et ses désirs fantasmagoriques qui alimentent ses obsessions.

Bref, le plus gros défaut de la série est son concept, explicité son titre, car il y aurait certainement beaucoup à raconter avec tous ces personnages, et le contexte ne permet pas forcément de le faire. Il faut avouer que le coup du mariage est plutôt limitatif et si suite il y a – la fin étant assez ouverte – on peut espérer que cela tienne la route.

En attendant, Plus One n’est certes pas révolutionnaire, mais n’en est pas moins hilarante pour autant, pour peu que l’on accroche à son héros et à son humour.

Le générique

Get the Flash Player to see this content.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link