90210 – Saison 3

2 Juil 2011 à 7:54


Les élèves du West Beverly High entrent dans leur dernière année au lycée. Avant de partir pour l’université, Naomi et compagnie devront gérer tremblement de terre, viol, accident de voiture, ruptures, réconciliations, et cela, seulement dans les premiers épisodes !

À ses débuts, en 2008, je n’aurais jamais cru parler de qualité d’écriture au sujet de 90210, mais il faut bien reconnaître à cette saison 3 une constance et une homogénéité exemplaires. La série semble avoir trouvé son rythme de croisière, un bon équilibre entre drames et moments légers, avec en toile de fond la Californie pour faire rêver.

Ce qui peut choquer au premier abord, c’est que cette nouvelle fournée d’épisodes est beaucoup plus noire que les précédentes. La descente aux enfers d’Adrianna, corrompue (ou l’était-elle déjà?) par la célébrité, est plutôt bien orchestrée. Son passage de victime à grande méchante se fait tout naturellement, et la série manquait de psychopathe mégalo attitré (chose que Naomi n’a jamais vraiment été).

Les thématiques abordées prennent aussi un tournant plus grave (viol, homosexualité, cancer, Alzheimer…) et forment tout autant de défis que la série relèvera avec panache. Un signe de maturité? Après tout il s’agit de la dernière année de lycée. La série ne manquera d’ailleurs aucun passage obligé, certains mieux gérés (savoureux Spring Break au Mexique) que d’autres (le bal de promo et la remise de diplômes passent inaperçus).

90210 n’est pas originale, loin de là. Mais cela ne veut pas dire pour autant que c’est mauvais. Au contraire, la série assume le fait qu’elle ne cherche pas à révolutionner le genre du teen soap opera. Elle offre un divertissement bien ficelé et efficace, à défaut d’être innovante. Ceci est dû au fait que les scénaristes ont un très bon sens du rythme lorsqu’il s’agit d’intrigues cousues de fil blanc. En effet, ils ont l’intelligence de ne pas faire durer ces histoires plus qu’elles ne le doivent. Cela donne un résultat assez bref pour être prenant, sans être pénible de longueur et de prévisibilité. L’exemple parfait est probablement l’intrigue «JF Partagerait Appartement» avec Annie et le clone de Jennie Garth. Le gang n’attendra pas la fin de la saison pour réaliser que la cousine venue du Kansas est tarée. Ainsi, cela évite au spectateur de s’exaspérer devant la naïveté des autres protagonistes, ce qui leur ferait perdre notre précieuse sympathie.

Malgré tout, cela reste 90210, et la saison est loin d’être exempte de défauts. Le plus gros problème de la série est qu’elle semble incapable de savoir rendre ses couples intéressants ou attachants (Max et Naomi exclus). Elle parvient sans accrocs à tenir le spectateur en haleine lorsqu’il s’agit de rapprocher deux individus. Seulement, la pression retombe irrémédiablement dès lors que les deux tourtereaux sont ensemble. On peut citer les soporifiques Liam et Annie, mais ce n’est pas mieux du côté des couples plus récents comme Navid et Silver, qui n’ont pas une once d’alchimie.

Il faut dire aussi que certains personnages ont été plus gâtés que d’autres, cette année. AnnaLynne McCord s’affirme ainsi comme la star incontestée de la série, et Naomi hérite de toutes les meilleures intrigues. Que ce soit dans le drame, la comédie ou la romance, la reine de West Bev s’en tire toujours avec les honneurs et ne déçoit jamais. L’ajout de Josh Zuckerman (Max) en tant qu’intérêt romantique est très bien vu. Leur couple est, contre toute attente, le plus convaincant que la série ait écrit à ce jour, et le jeune homme s’intègre parfaitement à la troupe.

Les autres personnages récoltent les miettes et les grands perdants sont Liam et Dixon qui, passée la moitié de la saison, ne servent strictement à rien. Les adultes n’en parlons pas: Lori Loughlin et Ryan Eggold n’auront même pas le droit à une sortie digne de son nom. Dommage, à défaut d’être utiles, ils étaient sympathiques. Teddy, lui, avait bien débuté l’année avec la découverte de son homosexualité et son coming out fut géré avec tact et naturel. Il se retrouvera à jouer les pots de fleurs le reste du temps. C’est là que le rythme d’écriture atteint ses limites. La série a prouvé qu’elle était apte à traiter avec finesse de sujets aussi sensibles, mais peine à maintenir l’effort sur la durée.

En conclusion, 90210 n’est pas une grande série, mais elle en a conscience et a le mérite de ne pas trop se prendre au sérieux, contrairement à une autre série The CW sur la vie de riches adolescents. On attribuera cela à la philosophie de vie plus détendue de la côte ouest… En tout cas, cette saison 3 (la meilleure à ce jour) est un divertissement efficace et ensoleillé, qui parvient même à surprendre lorsqu’elle s’aventure, avec succès, sur le terrain épineux des sujets de société. Reste à savoir si elle saura bien gérer le – tant redouté – passage à l’université.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link