Army Wives (American Wives) : ‘Got your six

15 Déc 2012 à 8:30

Roxy LeBlanc, fraichement mariée à un soldat, doit rapidement s’intégrer dans sa nouvelle vie d’Army Wife et apprendre à vivre au sein de la communauté militaire. Heureusement, elle fait très vite la connaissance de ceux qui deviendront comme une seconde famille.

Série de la chaine Lifetime et tirée d’un roman de Tanya Biank, Army wives est un drama mettant en scène, comme son nom l’indique, les compagnes de militaires américains. Dès le premier épisode, on nous introduit auprès de Roxy LeBlanc, interprétée par la truculente Sally Pressman, qui vient tout juste d’épouser un soldat de 1re classe et qui arrive chargée de ses deux enfants au sein de la base militaire Fort Marshall. Son installation et la découverte du monde militaire seront le point de départ de notre aventure, car il s’avère vite difficile pour la jeune femme au caractère bien trempé et au franc-parler dévastateur de trouver sa place dans cette vie très hiérarchisée.

Au cours des 6 saisons qui la composent (une septième a été commandée), Army Wives tente de dépeindre le quotidien – de façon plus ou moins réaliste – des milliers de compagnes qui, par leur choix, ont aussi épousé l’armée. Pour plus de « crédibilité », les scénaristes inventent Fort Marsahll en Caroline du Nord en prenant exemple sur Fort Bragg qui existe réellement avec des divisions aéroportées (Airborne Division) et la présence de la célèbre Delta Force.

Quoi de mieux alors que d’utiliser la naïve Roxy pour apprendre avec elle les rouages de la vie militaire ? Comme elle, nous faisons donc la connaissance de ceux qui deviendront rapidement ses amis grâce à des circonstances plus qu’exceptionnelles : Pamela Moran (Brigid Brannagh) est une ancienne flic qui n’a pas sa langue dans sa poche et qui est l’épouse d’un soldat de la très secrète Delta Force ; Denise Sherwood (Catherine Bell) est la conjointe d’un Major battue par son fils ;  Claudia Joy Holden (Kim Delaney) est une ancienne avocate et femme de Général ; enfin, Roland Burton (Sterling K. Brown) est un psychiatre marié à une Lieutenante-colonelle (Wendy Davis) fraichement revenue d’Afghanistan.

Avec ce parfait terreau, les scénaristes nous entrainent au fil des saisons dans la vie de cette bande d’amis qui affrontent chaque jour leur réalité ; l’Amérique est encore en guerre, et il s’agit d’une existence où la vie et la mort se côtoient chaque jour, que ce soit dans la base militaire ou à l’autre bout de la planète. Pour autant, la série ne perd pas de vue la sacro-sainte morale bien pensante.

La qualité du casting et les moyens octroyés au show font alors d’Army Wives un divertissement très attachant et agréable à suivre. On se prend rapidement d’intérêt pour la vie de ses familles de militaires, même si, à partir de la 4e saison, les intrigues se font moins captivantes. Le départ de Brigid Brannagh (fin saison 5), puis la disparition progressive de Kim Delaney annoncera le déclin du show, et ce, malgré l’ajout au casting d’Alyssa Diaz en tant que nouvelle « Roxy » et de Kelli Williams dans le rôle de Jackie Clarke.

Il est aussi intéressant de noter que, malgré son titre, la série fait la part belle aux rôles masculins avec Drew Fuller, Terry Serpico, Jeremy Davidson ou encore Brian McNamara. Cette série a également le mérite d’aborder des sujets d’actualités au sein de l’armée américaine, même si quelques fois le message est recouvert d’un patriotisme dégoulinant : les syndromes post-traumatiques ; la dépendance médicamenteuse ; l’alcoolisme ; la détresse émotionnelle suite au déploiement des troupes pendant de très longues périodes ; la difficulté pour ces soldats et leurs familles de retrouver une certaine routine ; l’homosexualité avec la fin du « don’t ask, don’t tell ».

Alors que le final de la 6e saison semblait clôturer toutes les intrigues, voilà que les dernières minutes introduisent un cliffhanger de taille mettant en péril de nombreux protagonistes. Coup dur pour les fans car, même si la série est reconduite pour une nouvelle année, tout le casting ne sera pas de retour. Peut-être est-ce tout simplement un mauvais calcul pour Lifetime, parce que le show commençait sérieusement à s’essouffler. Et c’est donc sans regret aucun que j’avais commencé à remplir mon paquetage, à faire mes adieux à Fort Marshall et à ses occupants, car comme on ne nous  cesse de le répéter depuis 6 ans « It’s the Army. Nothing stays the same forever. ».

American Wives est actuellement en diffusion sur TF1 et TMC.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires