Après l’échec pour tenter d’intégrer l’intersect sur des Greta, la Team Bartowski, avec Chuck himself au commandement, organise un casting pour trouver le meilleur candidat potentiel à l’implantation de l’Intersect. Ellie fait de gros progrès sur l’ordinateur de son père.

Quelques vannes drôles, et un cliffhanger plutôt alléchant : voilà tout ce qu’il reste de la vision de cet épisode. Sur une bonne idée (une espèce d’hommage-parodie aux cop shows, avec enquête et progression en direct), « Chuck VS The Muuurder » empile – encore une fois – les fausses notes.

Les auteurs, sans doute fans d’Agatha Christie, ont voulu se faire plaisir en s’offrant leur « crime de l’Orient Express ». Soit un lieu fermé (le Château), un meurtre, plusieurs suspects (les candidats, plus Jane Bentley, toujours présente), un mobile (être ou ne pas être le prochain Intersect), et évidemment un enquêteur déterminé (notre nerd favori). Mais là où l’écrivaine britannique avait le temps de poser ses personnages, de développer son intrigue, et de faire monter le suspens sur plusieurs centaines de pages, les scénaristes ont eux 42 minutes pour tout faire. N’est pas auteur de CSI ou de Castle qui veut…

Manque de profondeur des personnages secondaires, rôles caricaturaux (donnant pourtant naissance à quelques répliques bien vues, comme l’origine grecque de Damian), et surjoués, twists foutraques,…On est bien loin de la précision des Miss Marple ou de « Mort sur le Nil ». L’hommage ne fonctionne vraiment jamais, et la parodie manque de mordant. On en vient même à se foutre royalement de l’identité du coupable, et prions pour passer à autre chose.

C’est d’ailleurs sur les autres choses que l’épisode va devoir se reposer pour trouver un semblant d’intérêt. Ellie, qui après une réintégration forcée dans les intrigues principales, pourrait bien être le premier atout de cette fin de saison. Qu’adviendra-t-il lorsque ce mystérieux scan aura achevé son travail ? Et si, tout simplement, les 2 enfants Bartowski devenaient des Intersects ? Si les auteurs manient leur barque avec précaution, voilà une idée plutôt cool. De même avec le Buy More, avec, pour le coup, des séquences pas désagréables. Les scènes de négociations sont drôles, et le nom du petit cochon devrait faire plaisir à l’acteur de « Footloose ». Et puis Big Mike est assez tordant dans son gros costume vert.

C’est donc la dernière ligne droite pour Chuck, qui redécouvre également que la fifille Volkoff veut sa peau. Avec les questions autour d’Ellie et du fameux ordinateur, les 5 prochains épisodes devraient (ou plutôt devront) nous apporter une histoire solide, pleine de rebondissements et d’entrain. Parce que dernièrement, on ne peut pas dire que nous ayons été servis…

avatarUn article de .
1 commentaire