Desperate Housewives – Suspicion Song (8.08)

De plus en plus sous l’emprise de l’alcool, Carlos laisse Gaby gérer ses affaires au bureau non sans semer une certaine pagaille. Chuck continue d’harceler Bree et se rapproche de plus en plus de la vérité lorsque la peinture incriminante de Susan se retrouve exposée dans une galerie. Suite à un quiproquo, Lynette pense que Tom veut renouer à l’occasion de leurs 22 ans d’anniversaire de mariage.

Pour son huitième épisode de la saison, Desperate Housewives donne dans le pop-corn. Comprendre que c’est sympathique, ça se déguste sans problème, c’est léger comme l’air, mais ça ne comble pas notre faim. Ce n’est pas que l’on s’ennuie, mais on ressort de là avec la désagréable impression qu’il ne s’est rien passé de particulier et que la série revient à la case départ avec l’addiction de Bree.

Pourtant de ce côté-là, on sent bien les nombreuses tentatives des scénaristes pour signifier que l’amitié est bien tout ce qu’il reste à la belle rousse – poursuivie par un flic psychopathe qui prend très mal une rupture – à la vie sentimentale déserte, sans oublier l’absence de ses enfants. Dans la vie de la forte et entreprenante Bree, celle qui prend toujours tout en main, il n’y a plus rien, même plus ses amies qui la quittent à cause des secrets qu’elle a gardés pour les protéger. Lorsque l’on entend Gaby lui dire en milieu d’épisode qu’elle ne la perdra jamais, car pour elle, elle est son « rock », il y a là l’ébauche d’une très belle scène.

Depuis leur récente dispute collective, les femmes de Wisteria Lane font donc bande à part et surtout Lynette qui, par un malencontreux concours de circonstances, se retrouve sous le lit d’un Tom et d’une Jane en pleins préliminaires. C’est bien l’une des rares fois depuis le début de la saison où Lynette ne nous donne pas envie de lui jeter un truc à la figure. Elle est d’une bonne foi confondante et le regard de Felicity Huffman interprétant cette épouse qui comprend enfin que son mariage est terminé est à la fois parfait et d’une tristesse infinie.

Du côté de Gaby, il y avait matière à faire beaucoup mieux. Lorsqu’elle a proposé à Carlos de se rendre à son bureau, j’avoue mettre attendue à ce qu’elle prenne tellement bien les choses en main que les rôles dans le couple Solis en auraient été transformés, permettant aussi à ce personnage coincé dans sa superficialité d’enfin évoluer avec panache. Mais rien ne se passe ainsi et tout retombe comme un soufflé. On saluera toutefois la sortie de crise de Carlos qui commençait à être agaçante.

C’est donc à cause des mésaventures de Susan et de son professeur mentor, entre lesquels s’est installé un sympathique lien exempt d’ambiguïté, que l’arc narratif reprend le dessus et que le secret des filles leur explose à la figure. Car à moins de lui faire subir le même sort qu’à Alejandro, il est désormais clair que Chuck est tout proche de la vérité et va tout mettre en œuvre pour retrouver le corps.

Suspicion Song rate l’occasion de surfer sur la jolie vague initiée par le précédent épisode, mais permet quand même au secret de la saison de connaître un rebondissement significatif.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires