Miguel trouve une nouvelle cible pour Dexter, mais celle-ci ne répond pas au code, bien au contraire, son seul défaut est d’être contre Miguel. Camilla demande à Dex de l’aider à mourir. L’enquête met Anton en position de cible.

Dexter doit faire sa liste pour les invitations du mariage, mais « Donuts’ guy » ne peut pas venir, car sans son nom, il est difficile de l’inviter. Ce sont les règles de Rita !

À part ça, les choses sont tendues chez les Prado, plus que d’habitude en tout cas. Miguel, et sa fâcheuse manie d’agir comme un enfant gâté, va créer trop de problèmes. Déjà, avec sa femme, ensuite, avec Dex. Il faut dire que son frère n’aide pas trop et que les avocats de la défense sont vraiment de pourris, surtout celle qui veut lui nuire, en fait. Pour résoudre le problème, celui que Dexter voit autant comme un ami que comme une figure paternelle – il semble avoir du mal à décider – opte directement pour le meurtre. Bien entendu, il y a le code, mais lui, il ne le sait pas.

Le code, toujours, va être questionné une fois de plus par la requête de Camilla. Cette dernière demande à Dexter de l’aider à mourir. Quoi faire dans ce cas ? Le gros souci de la saison pour le serial killer en chef de Miami, c’est qu’il a soudainement pleins d’amis et qu’il ne sait pas comment gérer leurs demandes. Dans le cas présent, la fin est prévisible, mais la réflexion qui la précède et qui va la suivre est censée faire avancer le personnage dans sa quête personnelle. Cette dernière devient de plus en plus vaste et Dex semble plus enclin à se formuler lui-même des théories pour l’excuser qu’à tenter de tirer quoi que ce soit des évènements.

Bref, à part ça, c’est la saison des amours. Angel va avancer avec la flic de la section  vice (à Miami…), tandis que Deb finira l’épisode par tomber dans les bras d’Anton. Ça a mis du temps, mais c’est arrivé, comme la réponse à la question : mais qu’est-ce qu’a bien pu faire Quinn ? Pourquoi Yuki n’a pas directement di à Deb quelle était la raison de l’enquête ? Ça aurait surement été plus efficace et aujourd’hui, ça ne serait pas tombé à l’eau. Il faut supposer que cette affaire aura des conséquences et que Quinn ne va pas finir la saison blanc comme neige, tout comme la relation entre Anton et Deb ne sera surement pas conclut par un happily ever after.

Enfin bon, l’épisode, dans sa construction et dans son rythme, suit le schéma des précédents. Il manque clairement, cette année, un petit truc pour faire décoller l’histoire, Doakes peut-être… La saison dernière avait vraiment décollé quand ce dernier avait mis la pression à Dex. Ici, le tueur semble juste se balader, servant presque plus de spectateur que d’acteur. Espérons que cette histoire avec Miguel fasse un peu monter les enjeux de la saison rapidement.