Morgan Buffkin travaille dans le business familial, une affaire à risque de prêts financiers où les mauvais clients sont souvent très agressifs. Le côté lucratif n’empêche pas Morgan de se poser des questions sur son avenir, et surtout, s’il a vraiment sa place dans ce corps de métiers.

Nouveauté MRC diffusée sur The CW, Easy Money arrive estampillée « par des ex des Soprano », ce n’est d’ailleurs pas une publicité mensongère, car les deux scénaristes de ce pilot ont effectivement signé des épisodes de la série culte de HBO.

Easy Money parle donc de la famille Buffkin. L’entreprise familiale les réunit tous et c’est là que nous allons faire connaissance avec eux. Dès le départ, nous suivons Morgan, le fils le plus intelligent et débrouillard de la famille qui se pose des questions sur la morale de son métier. Prêter de l’argent à un taux de 25% à des gens qui se voient refuser des prêts bancaires serait, pour lui, profiter d’autrui quand sa mère y voit presque un service d’utilité publique.

Tout nous est explicité de manière claire et précise, et si l’on n’a pas tout compris, ce n’est pas grave, car cela se répète un peu, mais de manière assez variée quand même. Comme tout pilot, il y a des défauts, mais il faut reconnaître que le but premier, ici, est avant tout de nous faire les présentations. Il n’y a pas de très grosses prétentions qui transpirent de cette histoire et c’est assez positif, car on est sur The CW finalement, et un programme pour adulte ne doit quand même pas obligatoirement viser un public élitiste. Le fait est que MRC veut clairement viser un spectateur légèrement différent de l’habituel spectateur du network et ça, c’est assez rafraichissant.

Pour en revenir à ce pilot, sa plus grande force est son casting mené par un très bon Jeff Hephner. A ses côtés, on retrouve quelques têtes connues, comme Laurie Metcalf qui est ici un peu trop dans le registre caricatural et qui va devoir affiner un peu son jeu, vu sa place majeure dans la série.

Pour conclure, Easy Money mérite clairement le coup d’œil, car, à défaut d’être un grand pilot, cet épisode nous offre quand même le point de départ d’une série qui pourrait devenir très intéressante. Du potentiel donc, mais une présentation légèrement top sommaire pour se faire une idée précise de ce vers quoi l’histoire se dirige. Il faut juste espérer que l’on ne regrettera pas rapidement qu’elle soit sur The CW au lieu d’être sur le câble.