Grey’s Anatomy : Se remettre en selle (16.02)

Grey’s Anatomy est une série qui se construit en disant que l’on peut surmonter les épreuves, les unes après les autres. Chaque expérience, challenge et trauma aident à évoluer pour mieux réagir et faire face à ce qui nous attend. On reste dans cet état d’esprit avec ce second épisode de la saison 16 qui se doit maintenant de solidifier les positions occupées par ses personnages.

Il faut alors se remettre en selle avec Jo qui revient au Grey Sloan Memorial Hospital, sa première journée n’étant alors pas ce à quoi elle s’attendait. Ce n’est pas le plus étonnant qui soit, le renvoi de Meredith, Karev et Webber impliquant une restructuration nous signifiant que cette situation est là pour durer.

Les scénaristes de Grey’s Anatomy doivent dès lors donner forme à une nouvelle dynamique au sein même de l’hôpital, dépouillé de trois de ces figures les plus importantes. Prendre ce tournant s’avère un brin difficile, surtout avec son penchant pour la vénération de ses chirurgiens en voulant toujours les placer au-dessus du commun des mortels. Bailey est au moins poussée à agir, ne pouvant plus se reposer sur ses lauriers et devant se rappeler l’importance de s’investir pour former les grands chirurgiens de demain.

C’est néanmoins la partie personnelle qui prend le dessus assez rapidement. D’abord, il faut tourner la page Maggie/Jackson et cela doit apparemment se faire dans la douleur. Maggie est dès lors étrangement détestable une minute, mais presque touchante lorsqu’elle met enfin des mots sur ce qu’était réellement sa relation avec Jackson. La chirurgienne souffre à la fois d’un problème d’estime personnel dans sa vie privée et d’un égo surdimensionné sur un plan professionnel qui tend à la rendre exécrable. L’impression de valoir plus que d’autres ne touche pas que Maggie dans la série, mais c’est elle qui tend à le verbaliser le plus et c’est handicapant. Il est temps que le personnage évolue, et vite.

Amelia et Linc sont là pour nous assurer ainsi des échanges adultes, réfléchis et sensibles lorsqu’ils doivent faire face au fait que la première est enceinte. Cette grossesse non voulue implique donc de devoir choisir si oui ou non elle va être poursuivie. Les deux se confrontent à leurs expériences passées et leurs émotions, les scénaristes utilisant ainsi cet épisode pour légitimer cette histoire sur la durée.

De même, l’équipe créative de Grey’s Anatomy nous confirme également les évolutions professionnelles de Richard et Alex, qui travaillent maintenant dans le pire hôpital de Seattle, semble-t-il. Webber est loin d’être enthousiaste, mais malgré une mise en scène peu inspirée sur le sujet, cette partie a un potentiel indéniable. Voir les deux hommes tentait de bâtir quelque chose, de relever le niveau, de se confronter aux problèmes administratifs et médicaux dans un environnement qui implique des défis quotidiens est alléchant. Reste alors, maintenant que Karev réussit à vendre un possible futur dans ces lieux à Webber, aux scénaristes de donner forme à cet hôpital à l’aide de visage récurrent — et d’un ou deux couloirs supplémentaires.

De son côté, Meredith ne peut simplement pas lâcher la médecine. Elle a cela dans le sang et même si sa licence est en jeu, détourner le regard n’est pas dans sa nature. La série rebondit alors sur ce qui l’a placé dans cette situation pour embrasser la problématique sociale liée à l’absence de couverture médicale — ou il faut choisir entre se nourrir et se soigner, s’endetter ou mourir. Il y a certainement de quoi faire, et cela s’inscrit en plus parfaitement dans la nouvelle conjoncture qui affecte Karev et Webber. La série, après tout, se déroule dans un milieu médical privilégié et cette saison se tourne alors vers une partie qui ne l’est pas, elle ouvre une porte qui peut définitivement aider à explorer de nouveaux angles. Qui plus est, avec sa large palette de personnages, elle peut bien redistribuer les pions entre deux hôpitaux.

Au final, ce second épisode a surtout pour vocation de confirmer la direction que compte emprunter cette saison 16 de Grey’s Anatomy. On reste dans la lignée de la reprise, il y a des éléments intéressants qui émergent, mais aussi une certaine monotonie héritée de la saison passée et un manque d’envergure données aux nouveaux enjeux qui se ressent. Ce ne sont cependant que les prémices de la saison, et reste à découvrir si l’équipe va vraiment bousculer un peu les choses ou non.

Tags : Grey's Anatomy moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link