Barney affronte sa Némésis en puissance, une féministe, alors que Robin se rend compte qu’il reste quelques sentiments entre eux deux.

How I Met Your Mother enchaîne les semaines et les guest stars féminines. Cette fois ci la star consacrée est Jennifer Lopez, réincarnée en anti-Barney de premier ordre, écrivaine féministe convaincue et auteur d’un manuel pour célibataire endurcie. Dire que l’actrice révolutionne la série serait un peu trop lui donner de crédits, mais force est d’avouer qu’elle tombe au bon moment puisque l’épisode se trouve être l’un des meilleurs de la saison. Plus rythmé et gonflé que les autres, il retrouve un peu des couleurs du passé. La raison? Barney retrouve le rôle central, non sans oublier les quatre autres qui parviennent à être assez complémentaires à ses côtés, en face d’une anti-Barney parfaitement utile (on aurait rêvé voir le rôle existé en récurrent avant). Robin retrouve même une storyline, ce qui n’est pas facile. Malgré sa proximité avec Barney, ce qui fait craindre un trop grand rapprochement, le duo ne plombe plus la série.

Et même si la fin semble trop appuyer sur un des running gags de l’épisode, voir les cinq personnages retrouver un peu le sourire, et jouer un peu moins forcés, permet de passer un bon moment. Seul hic, on n’est toujours pas revenu à l’idée de départ, à savoir Ted et sa quête irrésistible du grand amour (même si ses lectures laissent à penser qu’il n’a pas oublié… même s’il défend être le propriétaire du livre!), qui semble n’exister que pour les épisodes anniversaires. Pour le reste, on grignote donc quelques gags histoire de passer le temps.

avatarUn article de .
8 commentaires