Lights Out : Un champion sur le retour

26 Juil 2014 à 11:40

Lights Out

La saison 2010-2011 ne fut pas bonne pour la chaine cablée américaine FX. Après l’échec de Terriers, elle lança un autre drama ambitieux qui ne rencontra pas son public. Série familiale et sportive, Lights Out nous entraina le temps d’une saison dans la vie de la famille Leary. Patrick a été champion du monde dans la catégorie poids lourds, mais c’est de l’histoire ancienne, comme les millions qu’il a amassés durant sa carrière qui ont désormais disparu.

Ainsi, quand nous le rencontrons, Patrick a pris sa retraite après un match dont la conclusion est encore aujourd’hui critiquée. Tout pourrait cependant aller pour le mieux, mais il est à court d’argent et découvre qu’une maladie neurologique pourrait faire de lui un handicapé. Il veut alors remonter sur le ring pour récupérer son titre avant qu’il ne soit trop tard, mais sa famille s’y oppose.

Généralement, les histoires de boxe qui tournent autour d’improbables retours vers le succès ne commencent pas vraiment comme Lights Out, avec un champion vivant dans son immense maison, qui est heureux avec sa famille et qui surfe encore sur une gloire passée. C’est dès lors assez déroutant au premier abord, car on ne sait pas trop où Patrick Leary doit nous conduire, même si on devine tout de même dès le début que cela se terminera immanquablement sur le ring avec un combat entre lui et Richard « Death Row » Reynolds.

L’idée de la série est donc de suivre l’ex-champion qui replonge dans une compétition qui a été la sienne pendant très longtemps. Néanmoins, en cinq années, les choses ont bien changé et il n’apparait plus que comme étant une relique que l’on ne prend pas vraiment au sérieux. Par conséquent, peu de personnes croient en lui et il va alors avoir du mal à démarrer.

En fait, le début de saison se perd légèrement dans des hésitations venant de toutes parts. Les personnages ne semblent pas savoir quoi faire, et les scénaristes ne paraissent pas décidés sur la route que leur héros doit emprunter.

Il est dès lors un peu difficile de réellement connecter avec ce qui se passe. Cela change à partir du moment où Theresa, la femme de Patrick, commence à prendre conscience de la gravité de la situation. Elle est contrainte de faire les concessions nécessaires qui vont permettre à son mari – et à ceux qui l’entourent – de finalement se mettre sur la bonne voie.

Lights Out ne mise ainsi pas beaucoup sur les combats, se focalisant à la place sur le drame familial. L’histoire explorera ce qu’est la vie avec un boxeur, mais également ce qui doit être fait pour protéger ceux qui sont proches de nous quand les options sont limitées. Dans cette idée, le frère de Lights, Johnny, s’imposera rapidement comme étant celui par qui le malheur arrive. Il servira à introduire ceux qui, en coulisse, magouillent pour tenir les reines de la compétition. Entre mafia et entrepreneurs trop ambitieux, les Leary naviguent en eaux troubles. Cette partie sera bien utilisée pour justifier tout ce que Patrick doit surmonter, mais pénalisera malgré tout certaines intrigues en se montrant par moment vraiment trop pratique pour excuser les développements.

À côté, il y a les filles Leary qui ne trouveront pas toujours une place pertinente dans le paysage, mais qui seront tout de même utiles pour nous rappeler ce que Lights risque de perdre s’il ne parvient pas à régler ses problèmes.

Lights Out possède donc une large palette de personnages qui, au fil des épisodes, serviront à entretenir l’intérêt des histoires – ou le contraire. La série a des forces indéniables, mais souffre du fait que tout tourne autour de Patrick, ne laissant à ceux qui l’entourent que peu d’opportunités pour être pleinement développés. Le boxeur devant parfois se contenter de s’entrainer, le rythme fluctue et tout ce qui est fait pour compenser ne se révèlera pas payant.

Au final, l’histoire forme un tout qui démarre peut-être faiblement, mais qui finit malgré tout par être très cohérent. Cette première et dernière saison délivre ainsi une intrigue qui est complète. Elle réussit en plus à être intéressante et touchante, et même électrisante quand Patrick parvient à monter sur le ring. Lights Out est donc divertissante et ses défauts n’entament finalement que peu l’envie d’aller jusqu’au bout pour savoir si, oui ou non, Patrick récupérera sa ceinture de champion du Monde.

Lights Out, de Justin Zackham – 1 saison de 13 épisodes
Avec Holt McCallany, Stacy Keach, Catherine McCormack, Pablo Schreiber, Meredith Hagner, Ryann Shane, Lily Pilblad et Billy Brown.  Diffusée en 2011 sur FX.

Générique

Get the Flash Player to see this content.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link