Once Upon a Time : Croire en la magie (5.22 & 23 – fin de saison)

Once Upon a Time Saison 5, le final

Alors que Regina est en deuil, Gold cherche un moyen pour réveiller Belle. Après avoir vu ses mères se disputer, Henry décide d’agir pour mettre un terme à ce qu’il juge responsable du malheur de sa famille. Il part avec Violet dans une quête personnelle qui aura de lourdes conséquences pour tout le monde.

Après une aventure à Camelot au sein de laquelle l’histoire du Dark One a été explorée et le passage dans l’Underworld menant à une tragédie pour Regina, cette saison 5 de Once Upon a Time arrive à son terme avec un double épisode qui revient sur les fondements de la série.

L’équipe créative décide de s’attaquer frontalement à la place de la magie dans leur univers en utilisant Henry comme ils savent si bien le faire. En gros, le fils de Regina et Emma va avoir une idée stupide et la suivre. Cela a pour conséquence de relocaliser l’action dans un New York qui ressemble bien évidemment à Vancouver plus qu’à New York.

Ce n’est jamais bon signe quand cela se produit, bien qu’on ne puisse pas entièrement blâmer Henry. À force d’être écarté et de se retrouver spectateur, Henry ne pouvait que tirer des conclusions déformées. Le voilà alors à considérer qu’il doit détruire la magie pour que sa famille puisse être heureuse. Il se lance dans une quête que son père a commencée pour que ce final de Once Upon a Time puisse nous fournir l’aventure et les retournements de situations qu’on doit y trouver. Cela ne rend pas son initiative moins stupide, ce qui fournit un point de départ fragile à toute cette histoire.

Cela ressemble surtout à une excuse de la part des scénaristes de Once Upon a Time qui sont arrivés à faire des constats que l’on a également tirés depuis quelque temps. Leur formule n’est plus aussi efficace qu’avant et il est nécessaire de briser la structure en place et d’élargir la mythologie pour la série puisse s’épanouir. Ou revenir à ce qui fonctionner avant, au choix.

Il n’est pas question d’abandonner ce qui délivre toujours — à savoir un Rumpelstiltskin machiavélique et prêt à tout ou encore le combat que mène Regina entre le mal et le bien qui l’habite. Si elle est du côté des gentils, elle n’avait pas pour autant obtenu une complète rédemption, ne serait-ce que par son incapacité à laisser derrière elle la Méchante Reine.

Pourquoi alors ne pas aller plus loin, tout en trouvant un moyen de renouveler la formule de la série ? C’est là qu’entrent en jeu Jekyll et Hyde. Ce double épisode s’embranche dans une direction créative qui aurait pu être pleinement emprunté plus tôt (après tout, Frankenstein remonte à la saison 1), mais qui, malgré tout, reste enthousiasmante de par ce que cela implique pour la suite.

Avant cela néanmoins, l’équipe utilise toutes ficelles scénaristiques familières. Voyage dans une contrée inconnue, énième chasse au trésor, fins expéditives pour des personnages récurrents ou encore des explications sorties de nulle part (les origines du père de Violet, une référence à Mark Twain !) composent Only You (5.22) et An Untold Story (5.23).

Ces deux épisodes ne sont alors ni une véritable conclusion à la saison, ni une aventure indépendante. Non, il s’agit de poser les bases pour la saison prochaine en articulant l’ensemble autour du seul personnage sur lequel peut entièrement reposer le show sans s’effondrer – qu’importe la qualité de l’idée : Regina.

Au fil du temps, Once upon a Time a fini par trouver comment prendre des concepts simples pour leur donner une forme plus complexe – à l’image du pouvoir de l’amour véritable. Elle a aussi décryptait sous tous ses angles ce que signifiait être un héros et un vilain en dépassant le manichéisme de base. Rien n’est blanc ou noir, mais cela ne signifie que fournir une ligne si distincte dans cet univers de conte de fées n’est pas probant. L’évolution de Regina en est une illustration parfaite, soutenue par la performance de Lana Parrilla qui reste l’une des plus grandes forces de la série. Elle occupe alors le centre de ces deux épisodes, les récents évènements poussant à une introspection assez grossière dans son écriture, mais non dénuée d’émotions grâce à l’actrice.

Once Upon a Time boucle sa saison 5 en se reposant sur des rouages narratifs classiques qui éliminent naturellement une bonne dose de suspense. On peut néanmoins compter sur Regina pour porter l’ensemble sur ses épaules, que ce soit pour la thématique ou pour la mise en place des enjeux pour la saison 6. Il n’y a pas de malédiction à briser à ce stade du show, mais bien la nécessité de briser une formule pour que la magie puisse de nouveau fonctionner à plein régime.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link