Spartacus : Au nom de la Liberté

3 Août 2018 à 17:00

En cette période estivale, l’équipe de Critictoo profite du calme dans l’actualité des séries pour se tourner vers un sujet primordial : nos incontournables, ces séries à côté desquelles on ne voudrait surtout pas être passées et on ne peut que les recommander.


Diffusée de 2010 à 2013 sur Starz, Spartacus a connu bien des péripéties dramatiques dans sa production et n’aura peut être pas su trouver l’audience qu’elle aurait mérité. Il faut dire que, de prime abord, la série a eu la réputation de n’être qu’une débauche de sang et de sexe. Il est certain qu’au premier coup d’œil cela peut surprendre, et il est tout à fait compréhensible que la série ait été interdite aux moins de 16 ans. Néanmoins, il est difficile de faire du combat de gladiateur sans violence et l’on s’habitue assez vite à l’esthétique façon 300 de Zach Snyder. De la même façon qu’au fil des épisodes, la nudité et le sexe viennent se mettre au service des différentes romances.

Bien plus que du pain et des jeux

Qui ne connaît pas l’histoire de ce guerrier thrace devenu esclave et gladiateur et qui a su galvaniser les foules et pousser les esclaves à se rebeller contre la grande Rome ?

C’est un prétexte certes à de nombreuses scènes de combats – plus ou moins réussies – et bien souvent extrêmement gore, mais Spartacus est avant tout la démonstration des facettes de l’âme humaine. On y navigue entre luttes de pouvoir, manipulations, histoires d’amour et fidélités fraternelles. Ce que l’Homme a de pire et de plus beau y est incarné aussi bien dans les geôles du ludus que dans les fastes de la haute société romaine.

C’est bien pour cela qu’on s’attache tant aux personnages et que Spartacus réussit le pari insensé de nous faire aimer son héros même après avoir recasté son acteur. En effet, Andy Whitfield est décédé tragiquement avant le tournage de la saison 2 – elle même décalée par un préquel pendant que l’acteur combattait sa maladie – et il n’était pas garanti que son remplacement par Liam McIntyre soit un succès. Et pourtant, le groupe de gladiateurs était devenu tellement unifié que le visage du personnage n’importait finalement plus vraiment.

Une série qui ne repose pas uniquement sur son héros

L’autre force émotionnelle de la série, c’est d’avoir su se détacher de son héros pour proposer d’autres personnages marquants. Le destin tragique de la manipulatrice Lucretia (Lucy Lawless), la rébellion de Crixus (Manu Bennett) le gladiateur star, l’histoire d’amour entre Agron (Daniel Feuerriegel) et Nasir (Pana Hema Taylor), l’amitié sans borne entre Gannicus (Dustin Clare) et Œnomaus (Peter Mensah)… Autant de storylines qui renforcent l’implication émotionnelle du spectateur avant de le mener à une dernière saison en apothéose.

Ce genre d’histoire dans l’Histoire n’est pas évidente à écrire car logiquement le téléspectateur connaît déjà l’issue du combat. C’est pourquoi Steven S. DeKnight a opté une fois de plus sur l’impact émotionnel de la conclusion de sa série. Il nous offre une fin où toutes les émotions sont catalysées, nous renvoyant à tous les moments forts de la série, aussi bien dans la fiction que dans la réalité (avec un hommage évident à Andy Whitfield) et réussissant là où beaucoup se plantent : offrir un bouquet final à Spartacus.

Une série à voir et à revoir

Cinq ans après mené son dernier combat, Spartacus reste pour moi une des séries qui m’a le plus marquée. C’est certainement l’une de celles pour laquelle je me suis le plus attachée aux personnages et une des rares séries que j’aime voir et revoir sans me lasser. Et c’est certainement celle que j’ai le plus conseillée à tous ceux qui m’entourent. Alors à votre tour de tenter les vacances à Capoue !

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires